Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

   

C'est le vendredi 25 avril que se sont réunis les adhérents de Provence-poésie pour juger les textes poétiques libres du concours interne de Pp.


DSCN0450.jpg

 

Après lecture des textes des 13 participants : deux éliminations pour non conformes au réglement (sur 15).

Le vers : la fuite monotone et sans hâte du temps bien inséré dans le contexte de l'absence, thème demandé cette année par notre regretté Francis Triay dont le nom avec accord de son fils sera désormais accolé à chaque prix décerné pour le concours interne.


DSCN0452-001.jpg

 

Après un exposé de Denise Biondo (vice-présidente et trésorière) sur le trimestre passé et les projets du prochain ainsi que sur les éditions en cours de l'association, l'annonce de nouveaux dépliants périodiques directement fabriqués au sein de l'association grâce à l'aide apportée par notre assistante technique : Béatrice Saussol (également lectrice de scène), précisait l'incorporation possible de photos sur le dépliant de l'association si accord des personnes concernées derrière les éléments indispensables du bureau... Pour les assistantes littéraires : Joëlle Foin (également animatrice de l'atelier et du spectacle) Isabelle George (aussi assistante comptabilité et édition) Joëlle Solari (relectrice des éditions de groupe) Mireille Miau (relectrice des recueils et récitante ), les assistants de stands extérieurs : Michel Isard, Geneviève Casaburi, Sonia Kitaëff, Patricia Holzl (également partenaires des lectures) et les autres partenaires du spectacle et de l'interview : Yves et Janine Ravel, Monique Morucci, Rosette Escoffier, Gaël Angélis.


DSCN0448.jpgDSCN0449.jpgDSCN0474.jpg

 

Hors concours pour montrer à tous que c'était faisable : l'autre absence, texte écrit et interprété par le président.

La lecture des textes à primer suivait : Edouard remplaçait Mauricette Buffe et chacun lisait son poème pour permettre au jury (la salle) d'apprécier sous la direction et surveillance du président de jury : Robert Landi.


DSCN0468.jpgDSCN0444.jpg

DSCN0465.jpgDSCN0467.jpg

 

Janine Ravel gagnante de l'an dernier, toujours parmi les meilleures comme Mireille Talotti-Miau !


DSCN0466.jpgDSCN0464.jpg

 

Zaven Sarafian et Evelyne Palermo : deux élans passionnés


DSCN0454.jpg

 

Dominique Cabrol, dont on reparlera plus tard dans le recueil "retour en Provence" s'intègre dans l'équipe familiale.


DSCN0462.jpgDSCN0455-001.jpg

 

Christine Lubrano et Geneviève Casaburi, prêtes pour un polar à plusieurs face au détective FZ ? (projet 2015)

Au final...

Rosette Escoffier triomphe avec "la rue Rastègue" et remporte l'amphore de Francis Triay, également céramiste, avec le diplôme, la médaille et le bon d'achat de Provence-poésie.


DSCN0472.jpg

 

Prix exceptionnel du jury avec coupe du crédit mutuel remis avec un autre bon d'achat à Michel Isard pour son texte : la belle, envolée.


DSCN0473.jpg

 

Et la soirée se terminait par un tour de table littéraire où l'on distingue une intervention d'Edouard avec un poème de Francis Triay et un hommage de Sonia Kitaëff au potier, père du même Francis, devant une chanson de Patricia Holzl, de retour parmi nous pour le verre de l'amitié...


DSCN0461.jpgDSCN0459.jpg

 

Parole de président : Francis sera toujours avec nous !

Quand on vit dans le coeur des poètes, on ne meurt plus, on s'endort tout simplement en laissant un siège vide.

DSCN0476.jpgDSCN0483.jpg

Article : Frank Zorra / Isabelle George

Photos : Yves Ravel

 

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 

C'était le 3 mai  2013 que Pp accueillait à la maison de la vie associative à partir de 17h15 les adhérents et les lauréats

du troisième concours interne de l'association : les premiers étant pour ces concours le jury des autres.


P5030001.jpgP5030005.jpg

Les lauréats du concours sur le thème de probabilité de fin d'un monde, où ils devaient inclure la phrase-vers de Marie-Louise Bergassoli : ce doux frémissement que partageaient nos âmes, lisaient leur oeuvre face aux adhérents.

P5030029.jpgP5030008.jpg

Le gagnant recevait la coupe de Pp, la médaille, le diplôme et le stylo Provence-poésie, accompagnés d'un livre et spécialement cette année d'un bon d'achat de 50 euros dans le catalogue, laissé par un candidat du concours national.

P5030017.jpgP5030030.jpgP5030020.jpg

Après la remise du prix les poètes étaient invités à un tour de table où chacun pourra lire le texte qu'il souhaitait, en évitant de faire trop long, en attendant le moment du verre de l'amitié où l'association offre toujours la kiche accompagnée par l'apport volontaire des adhérents.

Francis Triay et Denise Roman y étaient trés remarqués ainsi que Joseph Lévonian.

Conviés en inter association Michel Isard, de l'Académie de Provence et notre ami Edouard participaient.

  P5030006.jpgP5030009.jpg

Monique Morucci présidait  le jury.

Une nouveauté dans le réglement à partir de cette année, les lauréats qui ne lisent pas leur texte seront décalés d'un point sur le vote et c'est le lauréat présent qui aura toujours priorité en cas d'égalité de points avec un absent.  

En liste pour le prix restaient les lauréats suivants :

Gaël Angélis, Sara Beaulieu, Laure Bolatre, Geneviève Casaburi, Jeanne Champel-Grenier, Joëlle Foin, Jean-Marc Gendrault, Rose-Marie Palun, Janine Ravel, Zaven Sarafian

et succèdant à Michèle Durand et à Louis Moulet...

 

C'est Janine Ravel qui remportait devant Geneviève Casaburi, toutes deux largement plus nommées que les autres.

 P5030042.jpg P5030034.jpg 

Cette réunion est aussi une réunion d'infos ouverte à l'inter-association et une possibilité pour certains adhérents de nous faire goûter à leur cuisine puisqu'ils peuvent apporter le complément qu'il désirent.

 

 Précédent : ______________________________________________________________________________________

 

Ce sera le 3 mai 2013 que les lauréats du troisième concours interne de Pp vont savoir qui va gagner le grand prix constitué par une coupe, un dilôme et un stylo de Pp plus un livre et cette année en plus un bon d'achat de 50 euros dans le catalogue offert par un candidat du grand concours national qui ne l'a pas retiré.

Ce doux frémissement que partageaient nos âmes... vers de Marie-Louis Bergassoli, sert de phrase obligatoire cette année au thème de probalité de fin de monde

La maison de la vie associative acceuillera à partir de 17h15 dans l'espace central le gagnant qui va succéder à Michèle Durand

et à Louis Moulet, les précédents.

Après la remise du prix un tour de table est réservé aux poètes et à tous les adhérents qui veulent lire un texte avec invités en inter-association Michel Isard et Edouard qui préside aussi le jury.

Les lauréats à départager par le vote des adhérents présents dans la salle :

Gaël Angélis

Sara Beaulieu

Laure Bolatre

Geneviève Casaburi

Jeanne Champel-Grenier

Joëlle Foin

Rose-Marie Palun

Janine Ravel

Zaven Sarafian

n'ont plus qu'à attendre le 3 mai pour savoir.

Suivant le principe chacun lira son texte et sera jugé par ceux qui n'ont pas participé.

Cette réunion est aussi une réunion d'infos ouverte à l'inter-association et une possibilité pour certains adhérents de nous faire goûter à leur cuisine puisqu'ils peuvent apporter le complément qu'il désirent.

Année précédente___________________________________________________________________________

C'est le 11 mai 2012 vers 17 heures que les adhérents de Provence-poésie se retrouvaient pour juger et couronner le gagnant du concours interne 2012. "Et je marche vivant dans mon rêve étoilé" c'est la phrase qu'il fallait incorporer au texte sur le thème des péchés capitaux. Concours ouvert du 27 janvier au 27 avril réservé aux adhérents.

 

Malheureusement, la gagnante absente n'est pas sur la photo mais Michele Durand triomphe avec sa nouvelle:

Je vais trés bien, docteur superbement interprété par Edouard devenu président du jury pour un soir.

edouard.jpgtable-copie-1.jpg

docteur.jpg

Comme d'habitude ce sont les non-lauréats présents dans la salle qui ont voté et classé Michele Durand dans les nouvellistes attitrés de Provence-poésie ; on espère que celle-ci viendra retirer sa coupe et ses cadeaux le 23 juin lors de la journée de la poésie (Aragon-Ferrat) car comme dans la plupart des concours, seuls les diplômes peuvent être envoyés.

Derrière le texte de Michele, les adhérents ont pu apprécier le merveilleux poème de Mireille Talotti-Miau : Le goût des autres qui sera publié dans notre blog avec la nouvelle gagnante en fin de mois et le talent érotique de Zaven Sarafian qui s'attaquait en vers à la luxure suivant le thème des péchés capitaux.

reu.jpgsarafian.jpg

le-gout-des-autres.jpg

Après l'information des adhérents sur l'évolution de l'association dont on retiendra surtout 7 livres édités entre février et mai, la mise en place d'un badge Provence-poésie accessible aux adhérents pour ne plus qu'ils passent inaperçus en inter-association et le nombre des 60 adhérents dépassé en mai, le clou de la journée était la présence d'Emile Mihière qui a reçu des mains du président la médaille de l'amitié récompensant le doyen de la poésie dont le recueil (A bâtons rompus) devrait paraître à la fin juin.

Surnommé "Milou" et fier de ses quatre-vingt-dix ans le doyen était venu de loin pour retrouver quelques amis dans l'association littéraire.


milou-medaille.jpg

mihiere.jpgapplomilou.jpg

Après une collation arrosée où l'association offrait la quiche, les adhérents présents (25 seulement car quelques-uns avec Joseph Lévonian représentait l'association à l'assemblée générale du crédit mutuel le même soir) pouvaient écouter Emile Mihière déclamer : Train d'enfer, un des poèmes qui figureront dans son futur recueil.

On remarque pas très loin de lui Gaël Angélis grand prix de la nouvelle de l'autre concours...

 

buffet.jpg

Ensuite, Jean-Claude Beltramo épatait l'assemblée avec ses textes, entouré de Denise Roman et Marie-Thérèse Habert, et entraînait chacun dans un tour de table de lecture qui ne cessa que vers vingt-heures trente pour les derniers avec un inédit d'Albert Borelli, le temps qu'il reste par le président et une chanson d'Edouard.

Une superbe soirée malgré l'absentéisme.

 

 

A lire par les adhérents:

Le principe du concours interne en liaison avec l'atelier d'écriture est de de promouvoir le travail des adhérents qui n'ont pas forcément réussi à être primés dans le concours national comme Gaël Angélis ou Janine Ravel et précédemment Natacha Rosso.

En extension, il ne porte pas que sur les nouvelles : Jean-Claude et Danyel ont tenu à ce que ce concours entre nous porte aussi sur la poésie (hors classique) et le conte, ce qui explique l'ouverture des possibilités: il reste cependant que l'extension du nombre des adhérents (62) et des participants (16 contre 8 l'an dernier) par suite rend plus délicate la sélection et plus longue la vérification.

Le jury étant représenté par les personnes présentes le 11 mai qui n'auront pas été sélectionnées ou n'auront pas participé, il faut avoir dans la réunion le temps de lire les textes sélectionnés d'où s'imposait une sélection plus juste mais plus rigide.

En fonction de cela, les textes devront à l'avenir se limiter aux contes, nouvelles ou poésie libre ou rimée à l'image des genres étudiés à l'atelier et bien sûr sur une seule page A4.

Pour la poésie, une association qui a un atelier et des relations académiques ne peut se permettre de primer des poèmes néoclassiques portant plus de douze pieds ou des rîmes boiteuses, ceux qui ont des difficultés pouvant faire de la poésie libre encore que la poésie libre doit être poétique même en prose.

Cette année, les éliminations poétiques n'interviennent qu'au delà de deux fautes comme l'an dernier; l'an prochain le contrôle sera plus serré.

Les éliminés, par discrétion, ne seront pas nommés le jour de la remise des prix comme l'an dernier mais il est hors de question pour Provence-poésie de récompenser des fautes à l'avenir même si cela représente plus de travail pour le bureau.

Les textes poétiques éliminés pour fautes seront étudiés à l'atelier du 31 mai, entendu que le réglement exclut de l'association la poésie classique: tout poème rimé sera donc néoclassique ou refusé... Quant aux textes éliminés pour non respect du réglement ou mauvais respect de la forme de la nouvelle, ils resteront anonymes.

La réunion du 11 mai pouvait également permettre aux adhérents co-auteurs du livre: Tous les chemins mènent à Aubagne de récupérer leur exemplaire gratuit.

et à tous laissait un temps d'expression pour leur permettre de lire ou interpréter un texte de leur choix.

et Albert Borelli pouvait aussi présenter son cahier (voir l'article le concernant).

Cette réunion (baptisée soirée Kich) devait aussi établir la liste définitive des participants à la lecture spectacle Aragon Ferrat du 23 juin.

Les auteurs adhérents qui ont récemment produit un recueil personnel :

Découpage1arvieu idsoniaerineangélisdifuscvautrelle.jpg

Les auteurs dont le recueil est en cours chez Pp éditions :

emile.jpgescoffierjoelle.jpg

 

Article Nicole M.

La soirée finira vers 20 heures par le verre de l'amitié accompagnant la kiche offerte par l'association et les éventuels compléments divers apportés par les adhérents.

 _________________________________________________________________________________________________

  

C'est le 11 mai 2012 vers 17 heures que les adhérents de Provence-poésie se retrouvaient pour juger et couronner le gagnant du concours interne 2012. "Et je marche vivant dans mon rêve étoilé" c'est la phrase qu'il fallait incorporer au texte sur le thème des péchés capitaux. Concours ouvert du 27 janvier au 27 avril réservé aux adhérents.

 

Malheureusement, la gagnante absente n'est pas sur la photo mais Michele Durand triomphe avec sa nouvelle:

Je vais trés bien, docteur superbement interprété par Edouard devenu président du jury pour un soir.

  edouard.jpgtable-copie-1.jpg

docteur.jpg

Comme d'habitude ce sont les non-lauréats présents dans la salle qui ont voté et classé Michele Durand dans les nouvellistes attitrés de Provence-poésie; on espère que celle-ci viendra retirer sa coupe et ses cadeaux le 23 juin lors de la journée de la poésie (Aragon-Ferrat) car comme dans la plupart des concours, seuls les diplômes peuvent être envoyés.

Derrière le texte de Michele, les adhérents ont pu apprécier le merveilleux poème de Mireille Talotti-Miau: Le goût des autres qui sera publié dans notre blog avec la nouvelle gagnante en fin de mois et le talent érotique de Zaven Sarafian qui s'attaquait en vers à la luxure suivant le thème des péchés capitaux.

reu.jpgsarafian.jpg

le-gout-des-autres.jpg

Après l'information des adhérents sur l'évolution de l'association dont on retiendra surtout 7 livres édités entre février et mai, la mise en place d'un badge Provence-poésie accessible aux adhérents pour ne plus qu'ils passent inaperçus en inter-association et le nombre des 60 adhérents dépassé en mai, le clou de la journée était la présence d'Emile Mihière  qui a reçu des mains du président la médaille de l'amitié récompensant le doyen de la poésie dont le recueil (A bâtons rompus)devrait paraître à la fin juin.

Surnommé "Milou" et fier de ses quatre-vingt-dix ans le doyen était venu de loin pour retrouver quelques amis dans l'association littéraire.

milou-medaille.jpg

mihiere.jpgapplomilou.jpg

Après une collation arrosée où l'association offrait la quiche, les adhérents présents (25 seulement car quelques-uns avec Joseph Lévonian représentait l'association à l'assemblée générale du crédit mutuel le même soir) pouvaient écouter Emile Mihière déclamer : Train d'enfer, un des poèmes qui figureront dans son futur recueil.

On remarque pas très loin de lui  Gaël Angélis grand prix de la nouvelle de l'autre concours...

 

 

buffet.jpgbeltram-copie-1.jpg 

Ensuite, Jean-Claude Beltramo épatait l'assemblée avec ses textes, entouré de Denise Roman et Marie-Thérèse Habert, et entraînait chacun dans un tour de table de lecture qui ne cessa que vers vingt-heures trente pour les derniers avec un inédit d'Albert Borelli, le temps qu'il reste par le président et une chanson d'Edouard.

Une superbe soirée malgré l'absentéisme.

 

 

Cette réunion est aussi une réunion d'infos ouverte à l'inter-association et une possibilité pour certains adhérents de nous faire goûter à leur cuisine puisqu'ils peuvent apporter le complément qu'il désirent.

 

A lire par les adhérents:

Le principe du concours interne en liaison avec l'atelier d'écriture est de de promouvoir le travail des adhérents qui n'ont pas forcément réussi à être primés dans le concours national comme Gaël Angélis ou Janine Ravel et précédemment Natacha Rosso.

En extension, il ne porte pas que sur les nouvelles : Jean-Claude  et Danyel  ont tenu à ce que ce concours entre nous porte aussi sur la poésie (hors classique) et le conte, ce qui explique l'ouverture des possibilités: il reste cependant que l'extension du nombre des adhérents (62) et des participants (16 contre 8 l'an dernier) par suite rend plus délicate la sélection et plus longue la vérification.

Le jury étant représenté par les personnes présentes le 11 mai qui n'auront pas été sélectionnées ou n'auront pas participé, il faut avoir dans la réunion le temps de lire les textes sélectionnés d'où s'imposait une sélection plus juste mais plus rigide.

En fonction de cela, les textes devront à l'avenir se limiter aux contes, nouvelles ou poésie libre ou rimée à l'image des genres étudiés à l'atelier et bien sûr sur une seule page A4.

Pour la poésie, une association qui a un atelier et des relations académiques ne peut se permettre de  primer des poèmes néoclassiques portant plus de douze pieds ou des rîmes boiteuses, ceux qui ont des difficultés pouvant faire de la poésie libre encore que la poésie libre doit être poétique même en prose.

Cette année, les éliminations poétiques n'interviennent qu'au delà de deux fautes comme l'an dernier; l'an prochain le contrôle sera plus serré.

Les éliminés, par discrétion, ne seront pas nommés le jour de la remise des prix comme l'an dernier mais il est hors de question pour Provence-poésie de récompenser des fautes à l'avenir même si cela représente plus de travail pour le bureau.

Les textes poétiques éliminés pour fautes seront étudiés à l'atelier du 31 mai, entendu que le réglement exclut de l'association la poésie classique: tout poème rimé sera donc néoclassique ou refusé... Quant aux textes éliminés pour non respect du réglement ou mauvais respect de la forme de la nouvelle, ils resteront anonymes.

 

 

La réunion du 11 mai pouvait également permettre aux adhérents co-auteurs du livre: Tous les chemins mènent à Aubagne de récupérer leur exemplaire gratuit.

 

et à tous laissait un temps d'expression pour leur permettre de lire ou interpréter un texte de leur choix.

et Albert Borelli pouvait aussi  présenter son cahier (voir l'article le concernant).

  

Cette réunion (baptisée soirée Kich) devait aussi établir la liste définitive des participants à la lecture spectacle Aragon Ferrat du 23 juin.

 

  Les auteurs adhérents qui ont récemment produit un recueil personnel :

Découpage1arvieu idsoniaerineangélisdifuscvautrelle.jpg 

Les auteurs dont le recueil est en cours chez Pp éditions :

  emile.jpgescoffierjoelle.jpg

 

Article Nicole M.

 

Partager cette page

Repost 0
Published by

Présentation

  • : Le blog de PP éditions
  • Le blog de PP éditions
  • : Présentation de nouvelles, poèmes et livres de Provence-Poésie avec ses auteurs attitrés : Denise BIONDO, Frank ZORRA, Danyel CAMOIN, Emile MIHIERE, Janine RAVEL... Infos sur les lectures-spectacles et les autres activités avec collège ou maison de retraite...
  • Contact

Recherche

Liens