Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 14:27
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra
Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra

Mireille Miau-Joëlle Foin-Denise Biondo- Joëlle Solari-Claudie Canu -Christine Lubrano- Brigitte Jean- Corinne Falbet-Desmoulin-Michèle Daniel-Capra

Derrière Mireille Miau et Joëlle Foin toujours présentes pour la poésie et Denise Biondo attitrée aux gravures et décorations, un flot de nouvelles relectrices s'est joint à Joëlle Solari pour relire les tapuscrits dont l'édition est accordée par le comité de lecture : Brigitte Jean et Corinne Falbet-Desmoulin, gagnantes du dernier concours, se sont gentiment jointes à Claudie Canu et Christine Lubrano pour corriger les nouvelles du recueil de concours et le conte de Michèle Daniel Capra : les relectrices ont été unanimes pour dire que ce livre était bien écrit même si elles ont relevé quelques coquilles. Michèle se joindra peut-être aux relectrices dans l'avenir après la sortie de son livre : Aux pêchers oubliés qui ne tardera pas à vous être présenté : une table de dédicaces lui sera réservé le 15 octobre au cours de la lecture-spectacle de Salves d'or : l'interview suivra.

Côté livre en prévision le prochain travail des relectrices : le nouvel opus d'Emile Mihière, le doyen termine son sixième livre (le cinquième édité chez Pp) : Jésus sans auréole.

Avis aux amateurs : sortie avant  noël !

 

Article Fz

 

 

 

 

Nos nouvelles relectrices...
Published by Pp editions
commenter cet article
25 avril 2016 1 25 /04 /avril /2016 13:18
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas
Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas

Jean-Claude Beltramo-Geneviève Casaburi- Simone Dartois-Jean Di Fusco- Paul Di Giovanni-Joëlle Foin- Michel Isard-Sonia Kitaëff-Jean-André Margossian-Evelyne Palermo-Rose-Marie Palun- Janine Ravel-Maïté Rochas

Le 29 avril auront lieu les retrouvailles de l'équipe Pp d'Aubagne et alentours, maison vie associative, les participants au concours interne vont être jugés par les non-participants présents dans la salle.

Nous nommerons sur place une présidente du jury qui gérera le mouvement.

Chacun votant pour le texte qu'il a le plus apprécié. Thème poétique obligatoire sur le temps qu'il reste et la longévité avec un vers initial à incorporer.

Les participants présents lisent leur texte suivant le règlement et sont notés sur un premier tour

les textes des absents sont lus par un spécialiste (normalement Edouard) mais ceux-ci perdent 1 point pour ne pas lire eux-même

Ensuite un deuxième tour de scrutin nomme le meilleur interprète parmi les participants

Le prix Francis Triay est attribué avec le stylo spécial de Provence-poésie à celui qui a remporté l'écrit.

Le prix Joseph Lévonian pour l'interprétation.

Chacun des deux reçoit une coupe de la mairie, une médaille et un cadeau.

Treize adhérents concourent pour ces prix.

Tous les participants présents auront un petit cadeau.

En plus de la remise de prix, tour de table habituel volontaire des adhérents et bulletin d'information association préalable

Comme l'assemblée générale du Crédit mutuel se déroule le même jour un des dirigeants peut être appelé à s'absenter et serait alors remplacé par un autre membre du bureau.

Edouard devrait interpréter : le temps qu'il reste, façon Serge Reggianni et chanter Mon vieux Joseph au moment du verre de l'amitié final.

Rendez-vous le 29 avril 17h30 salle habituelle.

Article FZ

Published by Pp editions
commenter cet article
19 avril 2016 2 19 /04 /avril /2016 03:35
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.
La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.

La vérité sur les fantômes de Marseille : les auteurs et les coulisses, illustration du passé des auteurs.

Elles vont vous révéler la vérité sur les fantômes de Marseille, le livre qui a fait parler en 2014 au carré des écrivains marseillais en participant au prix des Marseillais, un polar sur deux époques dans le Marseille de 1881 et de 2000 où deux enquêtes policières très différentes traquaient un assassin prenant le visage des grands auteurs qui ont traversé le Marseille de 1881.

C'est cette fois dans les coulisses du polar que Pp éditions assiste ses auteurs pour retracer la vérité historique en reprenant les grands auteurs cités au passage dans le roman et en approfondissant la réalité de leur passage à Marseille aux alentours de 1881 ainsi apparaîtront les visages marseillais de Guy De Maupassant, Arthur Rimbaud, George Sand, Schopenhauer, Victor Hugo, Jules Verne, Alexandre Dumas et bien d'autres.

Pour réaliser l'oeuvre historiquement, deux auteures, étoiles montantes de Provence-Poésie, se sont alliées à Danyel Camoin pour les recherches historiques avec vues en reprenant la présentation des célébrités dans l'ordre où elles apparaissaient dans le roman, sollicitées par l'assassin des deux époques ( voir Les fantômes de Marseille).

Geneviève Casaburi, déjà plume principale du roman qui guidait l'enquête du commissaire Ferrand en 1881, reprend du service aux côtés de la gagnante du concours de nouvelles de 2016 : Brigitte Jean, particulièrement connue jusque là par ses carnets de voyage (10 ans de passion) rédigés sur le terrain de "Sud raid aventures". Infirmière à la base, Brigitte fait toujours toujours partie des équipes médicales de SRA et écrit toujours au fil de la piste.

Geneviève et Brigitte se penchent donc déjà sur l'historique des grands auteurs passés à Marseille,  arpentant les quartiers de l'époque où la gare St Charles n'avait pas encore d'escalier pour fournir à Danyel le moyen de réunir un récit compact suivant le fil d'action du roman, afin que que les lecteurs retrouvent une même progression dans la vérité à l'envers du décors réel qui servait l'imaginaire des auteurs.

Brigitte a retrouvé "Le sourire de Lucienne" en recevant le 19 mars dernier le grand prix de la ville d'Aubagne des mains de la déléguée à la vie associative : Valérie Morinière, et elle s'illustre depuis sur l'Atelier 2 (Internet) de Provence-poésie où deux de ses nouvelles ont été sélectionnés pour piloter le futur recueil annuel de l'association : Plumes Fantastiques en fin d'année.

Nos deux partenaires feront l'objet d'un interview fin mai concernant leur passé d'écriture et leurs projets futurs.

 

Article FZ

 

 

Published by Pp editions
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 22:33
La nouvelliste du semestre
La nouvelliste du semestre
La nouvelliste du semestre
La nouvelliste du semestre

Danyel Camoin présente

La nouvelle rubrique centrale :

La nouvelliste du semestre

Rubrique semestrielle de la nouvelle :

à chaque extrait de nouvelle une phrase de définition

Ce semestre la muse de la nouvelle prend le visage et les mots de

Brigitte Jean

Lauréate gagnante du concours de nouvelles

des auteurs en Pays d’Aubagne 2016

Vous ne résisterez pas au charme… de son stylo !

En suivant l’auteur, peut-être, découvrirez-vous la clef du mystère, un simple passe-temps, une solitude à laquelle vous n’auriez pas cru, et qu’importe si vous entendez cette musique exceptionnelle que font vibrer en vous :

Les mots du tiroir

J’ai découvert un étonnant mystère…Venez, approchez pour que je vous le confie…

Sur le dossier du fauteuil traine le gilet duveteux en laine mohair blanche, ample à souhait, dans lequel j'ai plaisir à m'enrouler. Complice de mes réflexions, partenaire de ma concentration, il me protège des frissons qui m'envahissent insidieusement au rythme des mots qui s'alignent. Sur le bureau, un carnet griffonné, un dictionnaire encore ouvert, une pile de dossiers qui s'accumulent, une collection de stylos aux pointes variées, des courriers en attente, une théière et sa tasse qui s'impatientent sont les indices de mon univers littéraire. Sur la droite, deux tiroirs : dans le premier sont rangés des documents officiels, en ordre militaire.

Le second est le tiroir à mots...

Ce tiroir possède une bibliothèque où des années d'écriture sont classées dans des boîtes-archives. Dans le cœur du tiroir, les derniers textes attendent de connaître le verdict du jugement final, auront-ils la joie de voir le jour ? Ou finiront-ils, à leur tour dans une énième boîte ? Peut-être ressortiront-ils de cette cachette pour connaître une seconde vie et fleurir enfin un album, pimenter un recueil ou séduire une table de nuit ?

Qui sait ?

...

_______________________________________________________

Et parmi eux, le chant du troubadour volette avec le papillon jusqu’au fond des temps porté sur l’aile du vent. Il plonge dans l’enfance des autres avec un charme inconnu venu de l’Au-delà et l’on a l’impression que l’écho répète :

Ze te l’avais bien dit !

À cinq heures du matin, c’est Pomponette qui démarre les hostilités par une symphonie de miaulements impatients : je me lève encore ensommeillée et titubante, sans lunettes ni pantoufles, longer le couloir, traverser le salon pour atteindre la porte-fenêtre. Et là, bing, je cogne mon pied nu dans celui de la table basse ! Pendant que je me masse l’orteil endolori, j’entends Renaud me fredonner sa chanson « Pochtron » et me confier à l’oreille : « Ça m’a fait mal jusque dans ma montre ». Pour la punir, demain je couperai les pieds de la table. J’ouvre enfin la porte pour libérer la minette qui jette un bref regard vers la terrasse fouettée par le marin et repart vite fait se recoucher dans son panier pour éviter d’affronter la pluie. Je lui lance un regard venimeux et lui promets un stage dans le chenil du voisin où la meute de Beagle lui fera regretter d’être un félin capricieux. Je me recouche avec mes idées assassines, mais, quand même, elle est bizarre, Pomponette, ces jours-ci, elle s’est arrondie et son caractère a changé. Elle n’a que huit mois mais si elle continue ainsi il faudra la rationner sur les croquettes. Je prendrais rendez-vous chez le vétérinaire afin qu’il me conseille. Pour le moment, je m’enroule dans ma couette, lorsque j’entends une petite voix :

─Maman, z’ai soif.

Pas gagné, pour l’orthophoniste…

_______________________________________________________

Au numéro 82 vit un couple bizarre… En passant par la montée du stade, on arrive chaque fois devant leur maudite ouverture et c’est celle-ci qu’elle craint :

La fenêtre aux escargots

Normalement, les escargots ne me font pas peur, mais là, l’expression de mon frère, lorsqu’il en parle, me met en panique, c’est incontrôlable. Derrière la fenêtre, je suis sûre, se trouvent des escargots énormes, féroces et cruels, capables d’attraper une petite fille. Ils ont un corps tout gluant, aussi, même si je me débats, leurs cornes vont s’agiter telles des tentacules et leur bave va m'empoi-sonner d'un venin paralysant. Par leur fenêtre, ils doivent nous surveiller, m'observer et m'examiner comme une future proie car c'est toujours moi qui me fais prendre quand on joue au "loup glacé". Ils attendent le meilleur moment pour lancer l'attaque. Si je ne les regarde pas, ils ne verront pas que j'ai peur. Je suis sûre qu’ils réagissent de la même manière que les chiens, Papa me dit souvent qu'ils ressentent notre peur, qu'ils l'interprètent comme une menace et certains chiens mal équilibrés peuvent mordre dès qu'ils perçoivent notre malaise. Si je marche devant leur fenêtre avec l'air de me promener sans montrer aucune crainte, alors ils ne m'attaqueront pas.

_______________________________________________________

Suivez le conducteur de ce drame, il a repris le volant, c’est lui qui va la guider malgré les années et l’important ce n’est ni la rose ni le ruban qui défile sous ses roues : alors qu’espère-t-il dans cette fuite sans…

Le sourire de Lucienne.

Pour nous laisser du temps, dans l'éventualité que ce soit réellement le bon jour, ce matin, avant de quitter ma chambre, j'avais laissé un mot sur la table : " Ne vous inquiétez pas, je l'emmène à Fontaine de Vaucluse".

J'avais déjà repéré que le minibus réservé aux excursions restait garé tout près de la sortie de secours. Chaque lundi, Isabelle conduisait le véhicule et emmenait un petit groupe dont je faisais souvent partie, constitué de quatre ou cinq personnes parmi les plus valides, pour se rendre au marché hebdomadaire. Je me sentais prêt, Lucienne était en forme, si on peut dire et la direction avait autorisé sa sortie par cette belle matinée au ciel dégagé. Le jour idéal me dis-je. Discrètement, j'avais emporté un gros gilet supplémentaire pour qu'elle n'ait pas froid et je m'étais moi-même habillé en prévision de la chute de quinze degrés à laquelle je nous destinais.

Nouvelle grand prix de la Ville d’Aubagne

Published by Pp editions
commenter cet article
30 mars 2016 3 30 /03 /mars /2016 22:18
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !
Sans Blague ! Danyel Camoin  écrit des scènes comiques et voilà le recueil !

Sans Blague ! Danyel Camoin écrit des scènes comiques et voilà le recueil !

Le dernier livre de Danyel Camoin

Un livre pour rire : sans Blague !

Est-ce que des gens ont envie de rire? Besoin ? peut-être ?

Place à l'interview !

 

Questions de l’entretien : Sans blague !

 

 

1 Présentation de l’auteur :

Pouvez-vous vous présenter en précisant votre résidence, la nature de vos écrits, vos rapports avec l’association, depuis quand écrivez-vous ?

Danyel Camoin, j’écris depuis l’âge de treize ans sur tout ce que j’ai sous la main, j’ai dû user plus de stylos que de papier toilettes, j’écris en essayant d’écrire bien, mais ce qui me pilote c’est l’imaginaire, mon écrit, c’est l’évasion, une façon d’échapper au monde pourri de l’argent, j’habite à Aubagne en Provence où nous avons créé, ma compagne et moi avec deux amis l’association Provence-poésie dont je suis le président.

 

2 Comment êtes-vous venu à l’écriture ?

Quelles sont vos principales sources d’inspiration ? Avez-vous des auteurs fétiches, des sources d’inspiration, des correcteurs, des livres de chevet ? Avez-vous participé à des concours ?

Principalement le cinéma est ma source : je suis né dans un cinéma de quartier pendant un western et j’ai concouru au Monsieur Cinéma de Pierre Tchernia : auteurs plus que fétiches Maurice Leblanc créateur d’Arsène Lupin, Maupassant et sa parure presque à ma même belle époque et puis pour la poésie : Brassens, des idoles ! J’ai participé à des concours toute ma vie et c’est grâce à un concours que j’ai été édité la première fois. Depuis j’ai écrit vingt-cinq bouquins et ce n’est pas fini.

 

3 Présentation du dernier livre :

Thème, pages, prix, disponibilité, donnez-nous envie d’acheter votre recueil ?

Le dernier livre est à la fois un exploit et un spectacle car la plupart de ses textes recueillis je les ai écrits  pour les jouer en scènes avec les amies de l’association et je n’ai jamais auparavant (excepté pour mes fables) écrit des nouvelles d’humour courtes. Sans Blague c’est un petit livret  pas cher qu’on peut lire vite ou doucement ou relire juste pour rire ou sourire.

 

4 Souhaitez-vous passer un message aux lecteurs ? Quelle sorte de message avez-vous à passer ? Que transmettez-vous au lecteur ? (événements, actualités, peine, état d’âme …)

D’habitude je fais tressaillir par le fantastique du futur ou l’intensité du drame, là, mes copains disparus m’ont démontré que le monde a besoin de rire ! En leur rendant hommage j’ai emprunté leur piste…Mais on n’y rit pas bêtement, c’est de l’humour à la Devos, Raynaud ou Allais. Vous y reconnaîtrez sûrement quelques voisins.

 

5 Avez-vous une autre vie en dehors de l’écrit ? Peut-on pénétrer dans une intimité différente ? (choix des meubles, jardinage, bricolage, peinture, mécanique, etc…)

Une autre vie, j’avais essayé de cultiver l’amour mais on manque d’arrosage en ce sens

Alors je vais au cinéma ou je bricole mais avec les stands, les lectures spectacles et les aide à l’édition de l’association, il ne me reste guère de temps.

 

6 Que souhaitez-vous dire à ceux qui vont acheter votre livre ?

Je pense que mes lecteurs habituels ne vont pas m’y reconnaître quoi que je m’étais défoulé dans les fables et les contes modernes mais ceux qui vont l’acheter ne le regretterons pas.

 

7 Auriez-vous un texte ou un extrait de texte rapide à lire pour clôturer l’entretien ?

En voici un extrait : Les poètes, tu parles ; une larme qui court sur la joue : a-t-on jamais vu une larme à quatre pattes ? Elle aurait les genoux dans l'eau, ma foi.

La femme qui te demande de sortir ton oiseau, que dirait-elle si tu partais promener le canari ? Et si elle dit de prendre la porte, doit-on emporter la menuiserie ? Nullité, ces images. Nullité.

On dit que c’est pour embellir la vie... À quoi bon ? La vie n'a pas de miroir.

Et puis les miroirs magiques, c’est nul aussi ! Tu vois un miroir dire à une femme qu’elle est la plus belle quand il lui montre ses points noirs ou ses rides ?

Eh ! On ne voit pas le temps passer, les femmes avec leurs balais et leurs plumeaux et nous à lire le journal… Et ce matin, je n’ai même pas eu le temps de le lire !

 

Entretien créé par Gaël Angélis

Published by Pp editions
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 22:25
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !
Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !

Notre première remise des prix en musique avec Alain et Jean-Paul !

Le 19 mars consacrent quatre espoirs de la nouvelle, mets Erine Lechevalier dans les gagnantes, et honorent cinq autres lauréats sous la présidence de Jean-Claude Colay .

Hélène Tric, Adjointe au maire, et Valérie Morinière, déléguée à la vie Associative, représentant la mairie, remettent les coupes aux lauréats medaillés par le président de l'association.

Brigitte Jean Triomphe avec Le sourire de Lucienne et le grand prix de la Ville d'Aubagne

coupe du Maire, médaille du conseil général, livre du conseil régional, diplôme de Provence-poésie, recueil des dix lauréats, médaille d'Aubagne offerte par Georges Corradi (également dans le jury), 50 euros en bons d'achat et le chèque bancaire de 100 euros + un droit de publication dans le prochain recueil de groupe de l'association.

Corinne Falbet-Desmoulin la suit avec Evasion et le deuxième prix comprenant une énorme coupe de la région, recueil, diplôme, 20 euros en bons d'achats et un chèque de 50 euros.

Erine Lechevalier et son Parfum d'indépendance en troisième prix (chèque 40 euros).

Pascale Bouchet-Falco, la vie ne tient qu'à un fil, quatrième prix (coupe et médaille)

Et la plus jeune, quinze ans, Elsa Millon-Fauré prix d'honneur de Provence-poésie pour Histoire de cafards, coupe, diplôme, bon d'achat, recueil, médaille jeunesse et félicitations.

Derrière eux : Maïté Rochas grâce à Elzéa prend le premier accessit

et Henri Mahé le deuxième pour Chloé des collines

Trois mentions pour Jeanne Champel-Grenier, absente, (Oeil pour oeil) Sonia Kitaëff (Un braqueur peu ordinaire) et Bernard Vitiello (Treize)

Présentation des membres du jury présents: Isabelle Sachot- Michel Péralès-Daniel Glize

(absents outre G.Corradi déjà cité, Claude Jégo et Joëlle Solari )

Hors concours : médaille de participation à l'association pour Mauricette Buffe et Yves Ravel.

Cadeaux aux participants présents: Janine Ravel, Emilie Coignard, Valérie Lagier, Josette Deydier, Alice Marini, Geneviève Casaburi, Zaven Sarafian, Jean-André Margossian.

Article FZ

Photos Yves Ravel

Brigitte Jean - Corinne Falbet-Desmoulin et Elsa Millon-Fauré... Des espoirs de la nouvelle ?
Brigitte Jean - Corinne Falbet-Desmoulin et Elsa Millon-Fauré... Des espoirs de la nouvelle ?

Brigitte Jean - Corinne Falbet-Desmoulin et Elsa Millon-Fauré... Des espoirs de la nouvelle ?

Published by Pp editions
commenter cet article
21 mars 2016 1 21 /03 /mars /2016 21:23
Les projecteurs montages de scènes d'après les textes du livre : Sans Blague et ceux interprétés par Joseph Lévonian au Théâtre

Les projecteurs montages de scènes d'après les textes du livre : Sans Blague et ceux interprétés par Joseph Lévonian au Théâtre

Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.
Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.

Ils sont venus pour l'hommage à Joseph soit en spectateurs soit pour participer et quelques auteurs ont dédicacé.

C'était le 19 mars : peut-être de là-haut Joseph a-t-il assisté à sa fête (Saint-Joseph) en musique et texte : Denise Biondo a animé un nouveau spectacle de lecture théâtrales où Jean-Claude Colay et Danyel Camoin (en curé) parmi une quinzaine de participants ont rendu en direct un vibrant hommage de textes, applaudi par le public, avant que Michel Isard, Edouard, Alain et Jean-Paul ne déclenche pour lui musique et chants.

Quelques auteurs présentés par Danyel ont dédicacé à plusieurs reprises, payés en partie par des bons d'achat de l'association : plus de 100 euros de bons ont été remboursés.

Flora Del Sol et Paul Di Giovanni étaient plébiscités auprès de Joëlle Foin, Joëlle Solari remplacée par Geneviève Casaburi.

Jean-André Margossian et Yves Ravel Gagnants du tirage au sort.

Rendez-vous le 18 juin pour un hommage semblable au regretté Francis Triay avec des textes et des chants de Jean Ferrat.

Article FZ

Photos Yves Ravel

Extrait de la lecture-spectacle en hommage à Joseph :

Hier encore, j’avais deux amis, comme dirait Eddy

Le premier s’appelait Francis, on en reparlera en juin

Hier encore, j’avais deux amis

Et l’autre s’appelait Joseph !

Avec le temps...

Avec le temps va tout s'en va

On oublie le visag' et l'on oublie… la voix

Le cœur quand ça bat plus c'est pas la pein' d'aller

Chercher plus loin, faut laisser fair' et c'est très bien

Avec le temps...

 

 Alain continue en musique le générique : avec le temps (musique uniquement)

Danyel et Denise, le metteur en scène et la vedette, récitent à deux le texte de Joseph sans aller jusqu’au bout …

 

Moi, Joseph, je suis un projecteur !

De ma belle carcasse de fer

Ou bien noire ou bien grise

Jaillit le jour, jaillit l’étoile… Qui me grise.

 

Moi, Joseph, je suis un projecteur !

De ma belle carcasse de fer

Ou bien noire ou bien grise

Jaillit le jour, jaillit l’étoile… Qui me grise.

 

Moi, je suis la lumière de l’aube, froide…

Moi, je suis la clarté du soir, chaude…

Et sur le décor

Nous dessinons des reflets d’or

Voulez-vous du bleu nuit que je cache?

Du rose ambré, du vert pistache ?

 

Il ne faut pas vous alarmer

Il suffit de nous allumer !

Alors, acteurs, sous nos carcasses de fer

Venez recevoir nos douches de lumière ! (arrêt )

 

Interprétation : Denise et Danyel

Musique : les comédiens d’Aznavour par Alain (extrait sans chanter))

 

A la fin d'une série de scènes...

Le metteur en scène vêtu en curé réapparaît sur le plateau…

 

Dédié à Joseph : le curé  (de Danyel Camoin)

 

- Et où vas-tu habillé ainsi ?

- Beh ! Je répète pour le curé de Cucugnan !

- C’était le rôle de Joseph, tu trouves que tu lui ressembles ?

- Ben, avec un oreiller pour faire un peu plus de ventre…

-Joseph avait un oreiller ?

-Ah ! non, justement, quant il entrait en scène il disait ne pas en avoir besoin !

Mais je ne suis pas Joseph…

- Alors ?

- On est là pour son hommage, non ?

- Ouais, mais ton sourire n’est pas de circonstance…

- C’est ce que Verneuil avait dit à Joseph sur le tournage de Mayrig !

- Henri Verneuil ?

- Oui, Joseph était un figurant et nous rappelait souvent qu’il avait dansé avec Claudia Cardinale sur ce tournage, seulement pour les réfugiés arméniens, le sourire était de trop !

- Evidemment mais Joseph était un bon vivant… et il faisait rire !

- Il suffisait qu’il apparaisse : un charisme à la Fernandel !

- Que tu n’as pas, toi ! Et s’il était là maintenant… qu’est-ce que tu lui dirais ?

- Je lui dirais en espérant qu’il nous entend de là-haut :

 

Tu aurais pu, mon vieux Joseph
Rentrer chez toi
Encore un’fois
Disons que c’est fatalité…

Si l’on pleure notr’ amitié.

Voilà c'que c'est, mon vieux Joseph

Que d’avoir pris habitude

De ton sourire parmi nous

Ton absence nous est rude,

Ton départ a creusé un trou…

 

Musique : Joseph de G. Moustaki par Alain

Interprètes : Jean- Claude et Danyel en curé

 

Retour du metteur en scène et de sa vedette

 

Final :  A Joseph :

 

Pour Joseph, nous sommes des projecteurs !

Et savez-vous que longtemps après le spectacle

Nous vivons encore dans le silence du théâtre ?

Ecoutez-nous. Je craque longtemps…

Je grince en me refroidissant.

Et ce soir, si nous sommes saltimbanques

(ensemble) C’est pour dire à Joseph, qu’il nous manque.

Et nous vous remercions tous de votre participation…

 

Salut final  Denise et Danyel

suivi du générique Avec le temps par Alain

Et de l’appel des partenaires pour saluer le public...

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by Pp editions
commenter cet article
15 mars 2016 2 15 /03 /mars /2016 14:28
Trois nouveaux visages de lauréates dans Provence-poésie cette année l'une des trois aura peut-être le grand prix de la ville mais près d'elles sept autres lauréats dont Erine Lechevalier l'espèrent aussi...
Trois nouveaux visages de lauréates dans Provence-poésie cette année l'une des trois aura peut-être le grand prix de la ville mais près d'elles sept autres lauréats dont Erine Lechevalier l'espèrent aussi...
Trois nouveaux visages de lauréates dans Provence-poésie cette année l'une des trois aura peut-être le grand prix de la ville mais près d'elles sept autres lauréats dont Erine Lechevalier l'espèrent aussi...

Trois nouveaux visages de lauréates dans Provence-poésie cette année l'une des trois aura peut-être le grand prix de la ville mais près d'elles sept autres lauréats dont Erine Lechevalier l'espèrent aussi...

Non seulement Provence-poésie sort le livre Plumes de Provence où Denise Biondo vous entraîne sur le temps des silences, avec quelques plumes qui méritent considération même si elle n'ont pas remporté les coupes, et rend hommage au regretté Joseph Lévonian pour la St Joseph le 19 mars mais en plus c'est ce jour-là que Denise présentera à la mairie et à La Provence les lauréats du concours Fantastique Provence avec l'autre recueil.

Parmi la sélection des noms connus et des surprises, un cadeau à tous les participants présents à la remise des prix et spécialement à ceux qui étaient proches de la sélection.

Et bien sûr coupe, diplôme, médaille, livres, recueil attritré, bons d'achats pour les dix sélectionnés avec en plus chèque pour les premiers.

Derrière une heure de spectacle avec des textes tirés de nouvelles d'auteurs de l'association et d'une nouvelle d'Alphonse Allais associés à des scènes jouées par Joseph Lévonian et un tirage au sort pour gagner un livre (ticket pour 1 euro symbolique à l'entrée) le président du jury annoncera les gagnants. Grosse responsabilité pour Jean-Claude Colay (qui succède à Jean-Claude Beltramo) et son jury 2016 (les gagnants de l'an dernier : Joëlle Solari- Michel Péralès-

Claude Jégo, la représentante de la Médiathèque d'Aubagne : Isabelle Sachot, le poète de l'UTL : Daniel Glize et l'historien aubagnais : Georges Corradi )

Nous ne pouvons citer tous les auteurs chevronnés ou plus ou moins en herbe qui ont participé au concours mais dans les favoris, on remarquera par ordre alphabétique : Pascale Bouchet-Falco /Jeanne Champel -Grenier/ Corinne Falbet- Desmoulin / Brigitte Jean / Sonia Kitaëff / Erine Lechevalier / Henri Mahé / Maïté Rochas / Bernard Vitiello et une jeune nouvelliste qui fera la surprise du jour.

Résultat final le 19 mars après la lecture-spectacle :

Sur la scène auprès de Denise Biondo : Sonia Kitaëff-Michel Isard-Guy Feugier- Alain d'Aix-Mauricette Buffe-Joëlle Foin-Yves et Janine Ravel- Monique et Jacky - Edouard Rostain- Geneviève Casaburi - Zaven Sarafian- Philippe-Auguste Malsheres

Venez nombreux applaudir les dix lauréats et pourquoi pas tous les participants présents.

Vous pourrez aussi parler aux auteurs qui sont invités à dédicacer à nos tables :

Joëlle Foin, Flora Del Sol, Paul Di Giovanni, Joëlle Solari, Christine Lubrano

et apprécier les chanteurs ( Edouard et Michel Isard ) au final avant le verre de l'amitié offert

par Jean-André Margossian et Jean-Claude Colay.

ainsi qu' Alain et Jean-Paul chargés d'accompagner tout l'après-midi en musique.

Le nouveau recueil du concours de nouvelles de Pp sur les tables de la remise des prix le 19 mars 2016 lors de l'hommage à Joseph Lévonian ex président du premier jury.
Le nouveau recueil du concours de nouvelles de Pp sur les tables de la remise des prix le 19 mars 2016 lors de l'hommage à Joseph Lévonian ex président du premier jury.

Le nouveau recueil du concours de nouvelles de Pp sur les tables de la remise des prix le 19 mars 2016 lors de l'hommage à Joseph Lévonian ex président du premier jury.

Published by Pp editions
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 14:01
13 mars Edouard chez Guy Feugier  à 14h _Un duo de choc- Claude Camous- Alain d'Aix à la cité des associations jeudi 24 mars 17h.
13 mars Edouard chez Guy Feugier  à 14h _Un duo de choc- Claude Camous- Alain d'Aix à la cité des associations jeudi 24 mars 17h.

13 mars Edouard chez Guy Feugier à 14h _Un duo de choc- Claude Camous- Alain d'Aix à la cité des associations jeudi 24 mars 17h.

Nos amis Claude Camous et Alain d'Aix vous attendent à la cité des associations le 24 mars à 17h (voir affiche)

En attendant vous pouvez rejoindre Alain et Edouard chez Guy Feugier au théâtre de Tatie sur les mots de Brassens, Béart et Ferrat.

Published by Pp editions
commenter cet article
11 mars 2016 5 11 /03 /mars /2016 12:09
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis
Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement  à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis

Mettre en scène un texte ce n'est pas toujours facile mais c'est ce que nous faisons depuis 2010 et ce livre est un peu un remerciement à ceux qui nous ont aidé et surtout à Joseph et à Francis

Est-ce que je suis un écrivain qui prend de la hauteur ou plutôt un auteur qui présente des écrits vains ?

Si pour moi l'absence garde un sens, le sens de certaines absences m'échappe...

Et si mes écrits consacrent notre temps, je n'ai que peu de temps à consacrer à mes écrits.

Danyel Camoin ou Frank Zorra

Qui a écrit ces pensées-là ?

Vous pourrez peut-être trancher quand vous vous en serez payé une tranche dans le recueil de textes attaché aux lectures-spectacle de Provence -poésie : à partir du 19 mars sera édité

Sans Blague, recueil pour ceux qui ont aimé rire à ces lectures ou ceux qui n'y ont pas assisté.

Danyel Camoin, pour rire ? Sans blague !

Et pourtant assisté par Brigitte Jean, Christine Lubrano, Joëlle Solari et Geneviève Casaburi

Le recueil va voir le jour dédié à Francis Triay et Joseph Lévonian.

Si vous voulez en rire, c'est à portée d'un bon d'achat de 10 euros offert à l'occasion du concours.

Et à vos sourires !

Poutounades !

Published by Pp editions
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Pp éditions
  • Le blog de Pp éditions
  • : présentation des nouvelles, poèmes et livres de Provence-poésie avec ses auteurs attitrés: Nic Manday,Frank Zorra,Danyel Camoin...
  • Contact

Recherche

Liens