Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2018 1 04 /06 /juin /2018 14:37
Voici nos lectures-spectacles et conférences prévues en juin et octobre.
Voici nos lectures-spectacles et conférences prévues en juin et octobre.

Voici nos lectures-spectacles et conférences prévues en juin et octobre.

Le samedi 9 juin à 16h, maison de la vie associative, allée GOVi, à Aubagne : quelques mots de Brel et Malou, dix ans déjà, deux lectures-spectacles au programme de Provence-poésie.

En première partie,  Denise BIONDO présente une mini-causerie truffée de scènes de films ou de textes inspirés de chansons qui retracent l'oeuvre de Jacques BREL avec un hommage de Philippe-Auguste MALSHERES et une mise en scène de Danyel CAMOIN.

L'aubade dès 16 heures par les musiciens sur les musiques et chansons de BREL assurera leur participation à toute l'après-midi.

Invités à la table de dédicaces pour la poésie : Alice HUGO (grand prix de poésie classique de Nyons 2018) qui présente aussi le recueil qui lui est dédié : l'heure des rondels et sonnets, Sonia KiTAEFF qui présentera des livres de Jean Di FUSCO, Robert LANDI et Zaven SARAFIAN.

La deuxième partie, après le tirage de l'urne pour gagner un livre, assurera un hommage à Marie-Louise BERGASSOLI, grande poète directrice de l'école romane dont certains poèmes ont été étudiés en Amérique, décédée en mai 2008.

Avec la participation de Guy FEUGIER, Alain D'AiX, Philippe-Auguste MALSHERES, Jehan ARMAGNAC et nos partenaires habituels :

Denise BIONDO sera entourée de Mauricette BUFFE- Valérie DEMARCQ- Fernanda OLIVER- Janine RAVEL - Sonia KiTAEFF-Micheline DAOU-Jean-Claude COLAY-Edouard- Jean-André MARGOSSIAN - Zaven SARAFIAN  et Alice HUGO.

Le verre de l'amitié pourra terminer en musique avec Alain (accordéon)  et Edouard (chant ).

 

L'association prévoit pour  le 20 octobre une première partie en conférence avec Danyel CAMOIN  pour Ivo LIVI (Yves Montand) et une deuxième partie  consacrée à Edith PIAF gérée par Alain VERRIEZ (musique) et Annie VEIRET (chant).

 

Article FZ

 

Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...
Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...
Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...
Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...
Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...
Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...
Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...

Les auteurs invités dévoilent leurs œuvres et une de Jean Di Fusco...

Les auteurs de nouvelles dont le résultat au concours était proche de celui des lauréats  peuvent être édités en compte éditeur sur une simple inscription rapide auprès de l'association.

Titre provisoire : L'amour des mots                   présentation : Denise BIONDO

Sont déjà retenus pour cette aventure  : (ci-dessous le visage des auteurs)

Nathalie WILLIAMS  (66).........Voyage

Christine TOLOSANO (83)......Nul ne sera maître de l'eau

Isabelle CROCHET(13)......... Je veux de l'herbe

Sonia KITAEFF (13)..............Pas piqué des vers !

Marie-France KEIFLIN (54)   L'intrus

Evelyne PALERMO (13)........L'âme noire

Agnès DIEUZEIDE (94).........La peur du vide

Danielle LE DUFF(83)..........Une femme prise au piège

Bernard ROYER (83)............Coup de pompe

Michel  TOCHE (83)..............Histoire d'eaux

Jean-André MARGOSSIAN (13)   Mélancolie émotionnelle

 

D'autres intéressés ne se sont pas encore inscrits officiellement.

derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.
derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.

derrière Denise, Isabelle, Agnès, Marie- France, Nathalie, Sonia, Evelyne, Christine, Bernard, Michel, Jean-André.

Partager cet article
Repost0
15 mai 2018 2 15 /05 /mai /2018 14:51
Les Fantômes de Marseille : roman (Geneviève Casaburi-Joëlle Behez- Frank Zorra), conférence, scènes et l'interview fiction d'Arsène : un hommage à Maurice LEBLANC.
Les Fantômes de Marseille : roman (Geneviève Casaburi-Joëlle Behez- Frank Zorra), conférence, scènes et l'interview fiction d'Arsène : un hommage à Maurice LEBLANC.
Les Fantômes de Marseille : roman (Geneviève Casaburi-Joëlle Behez- Frank Zorra), conférence, scènes et l'interview fiction d'Arsène : un hommage à Maurice LEBLANC.

Les Fantômes de Marseille : roman (Geneviève Casaburi-Joëlle Behez- Frank Zorra), conférence, scènes et l'interview fiction d'Arsène : un hommage à Maurice LEBLANC.

Geneviève CASABURI et Frank ZORRA sont allés fouiller le Marseille de 1881 pour accrocher une enquête fantastique à celles de Frank en 2000.

Derrière tout cela la visite du parc des fantômes ( voir Miette RIPERT et le texte préfaçant le livre) mais aussi et surtout la base de l'écriture de Frank ZORRA prise sur la lecture de multiples volumes d'Arsène LUPIN d'où de Maurice LEBLANC et quand on sait que ce LEBLANC était un fan de MAUPASSANT : on saisit immédiatement le lien  Leblanc- Maupassant - Zorra avec Danyel CAMOIN, président de Provence-poésie qui a présenté sa conférence  au comité du vieux Marseille en 2016 et à la maison de la vie associative à Aubagne en 2017 suivi de scènes avec déguisements mettant en scène un entretien fiction avec Arsène LUPIN qui parle de Maurice LEBLANC. Un Arsène de cinéma comme celui joué par Robert LAMOUREUX dans le film d'Yves ROBERT, réalisateur également de  La gloire de mon père et Le château de ma mère.

Fiction, LUPIN, pas sûr, car le véritable Arsène Lupin  est né à Marseille...

En 1879, Sous une pluie diluvienne, qui atteint des records cette année-là. Marseille voit arriver un nouveau-né. Plus précisément le 16 septembre où le niveau atteint le maximum. La ville va connaître une « véritable calamité ». Et malgré les morts et les blessés, cela ne va être qu’un épisode dans la cité urbaine. C’est une « crue éclair ».

Ce qui nous tire d’entrée vers les années 1800 et plus près de 1880.

Le nouveau-né. Il s’agit de Alexandre Marius Jacob dit Marius Jacob. Issu du milieu prolétaire, il est né dans le quartier du Vieux-Port. Ses parents quittent les abords du port pour le quartier de la Belle de Mai. Il lit Jules Verne, s’engage comme mousse. Il a même été pirate. Et revient à Marseille en 1897. Après une affaire d’explosifs dans laquelle il est impliqué et d’autres larcins, il est condamné à six mois de prison. A sa sortie, personne ne veut l’embaucher et il décide de devenir cambrioleur.

En mars 1899, au Mont-de-piété de Marseille, se présentent chez le commissionnaire, un inspecteur et deux policiers. Ils accusent le commissionnaire de recel. Ils l’interrogent et font l’inventaire des objets mis au clou et les confisquent. Tandis que l’employé est emmené au Palais de Justice, les trois hommes prennent la fuite et ce avec un énorme butin pour l’époque (400000 francs). L’inspecteur n’est autre que Marius Jacob. Il est arrêté, simule la folie et s’évade de l’asile d’Aix-en-Provence.

As du déguisement. Des inventions surprenantes comme le « coup de parapluie » : il s’agit de percer le plancher de l'appartement du dessus  et de glisser un parapluie, fermé pour passer dans le trou, ouvert ensuite par un système de ficelles. Celui-ci servant à récupérer les gravats lorsque ses complices agrandissent l’orifice du plafond afin qu’on n’entende pas le bruit de leur chute.

C’est un cambrioleur qui a un grand sens de l’humour. Bon avec ses victimes et très ingénieux. Il est également anarchiste. Avec des personnalités multiples.

Il n’en faut pas plus pour qu’en 1905, Maurice Leblanc s’inspire de ce cambrioleur pour son personnage de Lupin.

Evidemment vous reconnaîtrez que ce personnage est un véritable fantôme !

Et il introduit "nos fantômes" qui sont ces auteurs qui ont été marqués dans Marseille.

Notre livre à la base de l’ambiance de polar marseillais, chère à Frank Zorra, a pris ainsi une allure historique soutenue par Miette Ripert qui a créé le parc d’attraction où passe le détective au début du livre, devenu réellement fantôme dans Marseille. (voir la préface)

Danyel CAMOIN vous parle : (extrait de sa conférence)

Maurice Leblanc, c’est un peu mon modèle d’écriture car, dès l’âge de quatorze ans, je lis tous ses romans et décide d’en écrire comme lui…mais Leblanc n’est pas marseillais. Il est né le 11 décembre 1864 à Rouen et il est l’heureux papa d’Arsène Lupin. Il a aussi écrit de nombreux romans policiers et d’aventures. Mais ici, dans la cadre de notre livre, c’est son Arsène qui nous intéresse.

Et ce sont ses aventures d’abord par écrit et ensuite sur grand écran puis sur petit écran qui m’ont fasciné en éditeur principal. Disons-le un personnage qui va être proche de la belle époque de Maupassant, mon autre modèle, et plus que ce que l’on croit. Au point où l’écriture de Leblanc, fan de Maupassant, ne pouvait être pour nous qu’une base commune pour nos récits et influencer la mienne dès mon jeune âge. Leblanc a publié un recueil de nouvelles ; Des couples dont Jules Renard disait : c’est du Flaubert mais d’autres critiques disaient : c’est du Maupassant !

Et c’est plus proche de la vérité qui nous importe : ces deux icônes de la littérature, deux auteurs normands, ne pouvaient donc que se rejoindre et se mixer pour donner mon écriture bien sûr avec un talent moindre mais un rythme aussi soutenu.

La pièce de Leblanc : L’enthousiasme n’a pas provoqué celui du public mais Pierre Lafitte, grand éditeur, lui demanda d’écrire pour une nouvelle policière qui créerait en France un parallèle avec ce que représentait Sherlock Holmes en Angleterre pour lancer son magazine : Je sais tout. C’est donc ainsi que va naître notre Arsène national, le Robin des bois de la Belle époque.

Yves Robert mis en scène un mémorable Signé Arsène Lupin qui fit suite aux aventures cinématographique du héros sous les traits de Robert Lamoureux bien avant qu’on nous le ramène sous ceux de Romain Duris garni par des effets spéciaux modernes. Cependant il fut certainement plus célèbre à la télévision avec la prestance de Georges Descrières et la chanson de Jacques Dutronc : gentleman cambrioleur.

Lupin reste donc dans toutes les mémoires et son auteur disparaissant derrière lui devient son ombre donc un de nos fantômes dont on a imaginé l’interview qui va suivre…

Son côté enfantin force la sympathie du public ainsi que son respect des femmes dont beaucoup tombent sous son charme. Ce n’est en tout cas pas un assassin. Arsène Lupin est le roi du grimage. Il n’hésite pas à se déguiser selon le personnage qu’il doit incarner.

Et le déguisement n’est-il pas justement la sauvegarde de notre assassin dans le roman  (Les fantômes de Marseille) d’où l’importance de Lupin dans l’esprit des auteurs sauf que Lupin vole mais ne tue jamais ce qui finalement nous éloigne de lui mais pas de Leblanc.

Maurice Leblanc décède le 6 novembre 1941 à Perpignan. Et il emmène Arsène avec lui dans sa tombe. Mais en 1970, Arsène ressuscite sous la plume de Boileau et Narcejac, deux auteurs qui ont aussi travaillé sur Marseille mais beaucoup plus tard. Ils ont reçu l’autorisation des héritiers de Maurice Leblanc. On peut alors suivre le « héros » dans cinq  nouveaux romans. Il est bien rare que des auteurs ressuscitent le personnage d’un autre écrivain d’où l’importance d’Arsène…

Mais Leblanc est devenu vraiment un fantôme ! Tout comme ses célèbres précurseurs qu'on retrouve dans nos "fantômes" tels Maupassant, Verne, Hugo, Dumas, Rimbaud, George Sand ou Emile Zola.

Ce sont nos fantômes de Marseille !

 

A partir de la rentrée, Pp offrira un cadeau  pour tout achat d'un exemplaire des Fantômes de Marseille.

 

 

Article FZ

 

 

Arsène Lupin devant la caméra d'Yves ROBERT... et dans l'interview à Aubagne
Arsène Lupin devant la caméra d'Yves ROBERT... et dans l'interview à Aubagne
Arsène Lupin devant la caméra d'Yves ROBERT... et dans l'interview à Aubagne

Arsène Lupin devant la caméra d'Yves ROBERT... et dans l'interview à Aubagne

L'interview d'Arsène LUPIN.

Denise BIONDO (la journaliste)  Danyel CAMOIN (Arsène LUPIN)

Musique : L'Arsène (accordéon : Alain VERRIEZ)

 

L’Arsène (interview fiction)

 

- Bonjour, on a de peine à vous saluer sous votre vrai visage. Pourtant vous êtes devenu au fil du temps un personnage célèbre !

-Mon personnage est apparu pour la première fois en juillet 1905. Actuellement personne n’a pu établir sur moi une biographie correcte. Elle reste donc dans le domaine du fictif. Le pouvoir de la légende, c’est une aiguille creuse.

- Certains vous représentent noblement comme un héros romantique, une sorte de Robin des bois ?

-Je dérobe chez les riches, je suis le défenseur des demoiselles aux yeux verts à qui j’offre des fleurs après mes larcins dans leur environnement et je ne tue jamais : je ne suis pas un assassin ! Il m’est même arrivé d’être du côté des policiers (Victor de la brigade mondaine). Du reste j’ai été confronté aux plus grands détectives ( Arsène contre Herlock Sholmes).

-Mais l’Arsène demeure un cambrioleur.

-Le cambrioleur !

Né en 1874, d’un père escroc mort en prison, j’ai vécu avec ma mère, rejetée par sa famille du fait de son mariage avec un roturier.

Et mon premier vol, je l’ai réalisé à l’âge de six ans. Jeune, oui, mais mon butin n’était pas un bouchon de cristal : il était de toute beauté puisqu’il s’agissait du Collier de la Reine, en diamants.

-A l’âge de douze ans, vous êtes orphelin. C’est le début de cette vie d’escroc ?

-Mon parcours scolaire est d’abord classique ; je suis des études de médecine puis je fais les Beaux-Arts. J’apprends la prestidigitation, je travaille avec un illusionniste.

Je mène une double-vie. Mais les aléas de la vie et la mort de ma femme, suivie du kidnapping de mon fils, vont vite me conduire réellement sur ce qu’on appelle la route du grand banditisme... Le vol du Crédit Lyonnais officialise ma « profession » de cambrioleur et le public attend dès lors mes exploits dans les journaux. Arrêté, emprisonné, je réussis à m’évader.

-Vous reprenez alors votre activité mais en prévenant toujours les journaux.

-C’est ainsi que je rencontre Maurice Leblanc qui devient mon biographe. (Confidences d’Arsène Lupin). Il sera en charge de relater mes exploits, ma vie avec mes différentes identités. D’autres auteurs le suivront, comme Boileau et Narcejac.

Et, à travers les époques, mesdames, messieurs, c’est donc sous sa plume que vous, spectateurs, m’avez rencontré.

(Salut avec haut de forme, et d’un coup de cape, il disparaît))

 

 

article FZ

Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma
Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma

Conférence animée de Danyel CAMOIN sur les grands auteurs passés à Marseille + un festival de cinéma

Provence-poésie  proposait samedi 14 octobre de 16h à 19h :

Une conférence animée de Danyel CAMOIN sur les auteurs passés à Marseille.

(Salle habituelle MVA  Allée r.Govi -Les défensions.) d'après le livre de Geneviève CASABURI, Joëlle BEHEZ et Frank ZORRA : Les fantômes de Marseille.

Cette conférence a été présentée l'an dernier au Comité du vieux Marseille devant une centaine de personnes parmi lesquelles Claude CAMOUS.

Elle se déroulait  donc samedi 14 octobre à Aubagne présentée par Denise BIONDO et animée par les partenaires de Provence-poésie en présence de Michel CASTEROPOULOS   avec la participation de

  • Alain D'AIX (Jules VERNE)
  • Guy FEUGIER (Victor HUGO)
  • Jean-Claude COLAY (RIMBAUD et capitaine NEMO) 
  • Mauricette BUFFE (George SAND)
  • Jean-André MARGOSSIAN (Alexandre DUMAS)
  • Danyel CAMOIN (Arsène LUPIN et quelques personnages)
  • Valérie DEMARCQ (Naïs) ...
  • ...entre autres...

 

Arsène Lupin et les fantômes de Marseille

Avec évocation de Maurice LEBLANC, Guy De MAUPASSANT, Jules VERNE, Alexandre DUMAS, Victor HUGO, George SAND, Arthur RIMBAUD, Emile ZOLA, Arthur SCHOPENHAUER et Paul CARPITA.

Puis place à l'entracte pendant laquelle des auteurs vous dédicacent leurs œuvres dans l'ambiance musicale des films créée par Alain VERRIEZ . Sans oublier, bien sûr, l'habituel tirage au sort d'un gagnant de livre.

S'en suivait un hommage au cinéma à partir de textes et musiques de films  avec l'accordéon d'Alain VERRIEZ.

A remarquer les prestations de Monique et Jacky (Parle plus bas), Valérie DEMARCQ  et Denise BIONDO (dans la scène de début du film  "La fille sur le pont")  suivie d'une ovation aux cœurs tendres de Jacques BREL ensuite présentée au travers de Goubi (Jean Lefebvre dans Un idiot à Paris).

A signaler un couple sur la musique du Titanic, quelques couples qui valsent sur la chanson de Lara, un shérif qui crie "Si toi aussi tu m'abandonnes".

Vient un parfum d'Ennio MORRICONE qui enveloppe la salle sur les airs du "Clan des Siciliens" et du "Professionnel".

Petit clin d’œil à B.B dans "Boulevard du Rhum" et le texte d' "Heureux qui comme Ulysse".

Le spectacle s'achève sur "Tant qu'il y aura des étoiles" du film "Au son des guitares" chanté avec la salle.

 

N'oublions pas nos auteurs invités se prêtant au jeu des dédicaces :

  • Janine RAVEL
  • Daniel GLIZE
  • Sonia KITAEFF 
  • Frank ZORRA
  • (Absent : Jean-Claude BELTRAMO).

 

Et bien sûr le verre de l'amitié suivait un bon déroulement malgré de nombreux absents  dans les partenaires habituels.

 

Photos : Yves RAVEL

Article : FZ

 

Entrée gratuite sur réservations au 04 42 03 31 26

La page de l'AJJ mensuel d'Aubagne annonçait comme le périodique marseillais SORTIR la manifestation.

La page de l'AJJ mensuel d'Aubagne annonçait comme le périodique marseillais SORTIR la manifestation.

Partager cet article
Repost0
16 avril 2018 1 16 /04 /avril /2018 13:20
Pendant vos vacances rejoignez notre partenaire : Isabelle CROCHET et n'oubliez pas notre réunion jury de notre concours poésie 27 avril 17h30

Pendant vos vacances rejoignez notre partenaire : Isabelle CROCHET et n'oubliez pas notre réunion jury de notre concours poésie 27 avril 17h30

Le sourire de l'eau  :

voir règlement gratuit dans l'article attitré et envoi sur simple demande

vers de Rimbaud à incorporer : "C'est un trou de verdure où chante une rivière."..

vous pouvez adresser votre poème jusqu'au 21 avril et venir assister aux résultats en direct le vendredi 27 avril à la maison de la vie associative 17h30.

Ce qui ne vous empêche pas de retrouver Isabelle  (que vous avez pu rencontrer  à  Aubagne aux côtés de Danyel dans Les ballons rouges) du 21 au 22 avril à Jouques suivant le prix et la publicité en images.

bonne plume et bonne écriture

FZ

Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN
Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN
Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN
Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN
Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN
Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN
Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN
Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise  BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN

Stand Provence-poésie sur le cours Foch le 14 avril : Denise BIONDO- Vincente CHASTEL- Danyel CAMOIN

Provence-poésie éditions et Danyel CAMOIN s'associent à la Société des Poètes Français pour vous présenter ce concours...

Provence-poésie éditions et Danyel CAMOIN s'associent à la Société des Poètes Français pour vous présenter ce concours...

Info Février : Club Castéropoulos, à Marseille, avec la participation de Guy FEUGIER pour un hommage à Bourvil.

Info Février : Club Castéropoulos, à Marseille, avec la participation de Guy FEUGIER pour un hommage à Bourvil.

En janvier,  Zaven SARAFIAN  a décroché un prix au concours de la poésie de Gémenos. En mars, il fera partie des lauréats favoris du concours de nouvelles de Pp.

 

Les voeux de Provence-poésie autour du  gâteau des rois de la fève littéraire se déroulaient le 19 janvier. A cette occasion a été lancé le concours de poésie Jean Di FUSCO et d'interprétation Joseph LEVONIAN 2018.

 

Jusqu'au 10 février pensez aussi au concours des jeunes de la Société des Poètes Français de Paris.

 

Au  Club des poètes, le deuxième jeudi de février 2018, Denise BIONDO et Jehan ARMAGNAC ont présenté une conférence animée sur BOURVIL et la poésie comique.

Cette conférence étais inspirée par celle que Provence-poésie a programmé en première partie de la journée des contes du 9 décembre 2017 (centenaire de la mort de l'acteur).

 

Le 3 mars à Marseille, Guy FEUGIER et Michel ISARD présenterons "L'amour et l'Ardeur, au petit théâtre des îles avec Lisebelle  et Babette MEISSIREL (15h30).

 

Le 17 mars à Aubagne (salle habituelle dès 16h) ne manquez pas "Les Ballons Rouges", lecture-spectacle en musique présentée par Denise BIONDO et Provence-poésie.

S'en suivra  la remise des prix du concours national de nouvelles "La clef des mots" (voir affiche).10 lauréats  et 4 prix de participation pour 2018.

 

Le 19 mars à l'UTL d'Aubagne, le deuxième printemps des poètes de Daniel GLIZE, avec la participation des dirigeants de Provence-poésie.

 

Le 25 mars au restaurant L'ORIGAN à Roquevaire  le repas annuel de l'association Pp sera suivi d'une lecture au volontariat. Tout le monde peut y participer pour 22 euros le repas.  L'apéritif sera, comme à l'accoutumée, offert par l'association à toute personne réglant d'avance le montant du repas ( Paiement à remettre à la Vice-Présidente à l'ordre de "L'Origan" avant le 17 mars).

 

 

FZ

Festival de poésie partagée à La Ciotat  11-15 avril 2018

Festival de poésie partagée à La Ciotat 11-15 avril 2018

Partager cet article
Repost0
10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 10:16
L'Offre de Pâques continue... La trilogie pour 30 euros possible par bons d'achat de Pp.
L'Offre de Pâques continue... La trilogie pour 30 euros possible par bons d'achat de Pp.
L'Offre de Pâques continue... La trilogie pour 30 euros possible par bons d'achat de Pp.

L'Offre de Pâques continue... La trilogie pour 30 euros possible par bons d'achat de Pp.

Après "Je suis né à MARSEILLE" et " Mésaventures de détective" :  "Il était une... Femme". Une trilogie pour Pâques à 30 euros.
Après "Je suis né à MARSEILLE" et " Mésaventures de détective" :  "Il était une... Femme". Une trilogie pour Pâques à 30 euros.

Après "Je suis né à MARSEILLE" et " Mésaventures de détective" : "Il était une... Femme". Une trilogie pour Pâques à 30 euros.

Frank Zorra a effectué un retour à remarquer chez les éditions Baudelaire après "Je suis né à Marseille"

Dans son interview, chez Maritima Tv à MARTIGUES, le 1er février, diffusion le 27 février sur la chaîne, rubrique "l'invité", Frank Zorra n'a pas révélé son identité propre d'auteur. Il s'est montré tel un personnage prenant lui-même la plume, à la manière de San-Antonio, jouant un peu comme l'Arsène Lupin, de ses lectures d'enfance.  Il a développé, face à Florent MOUNIER, son personnage variant de l'enquête policière au simple constat d'adultère ou bien à la recherche de chiens perdus. Il a tracé un parallèle entre le partenaire d'écriture des "Fantômes de Marseille", de "L'impossible crime" et du détective casquette enfoncé du "Dernier clair de lune". Pour "Il était une...", plus d'ouverture avec des fantômes plus féminins qui remercient ses trois lectrices fans qui ont préfacé le livre...

 

Brigitte Ban-Jean  (Plumes fantastiques - Les pensées de ma plume)

Frank Zorra est un type bien. Le "privé" marseillais est pourvu d’un œil aiguisé, d’un flair hyper développé, d’un bagout provençal parfois fleuri et imagé. Son oreille attentive et d’une capacité d’adaptation hors du commun. Ce héros populaire s’apprécie car ses aventures se dégustent comme des petits chocolats fourrés : un enrobage un peu rude mais capable de fondre à la première occasion pour libérer un cœur aussi gros que la sardine qui a bouché le Vieux Port ! Si vous ne connaissez pas encore Frank, suivez un instant ses péripéties et à coup sûr, vous serez sous le charme. Par contre, si vous l'accompagnez depuis ses premières investigations, vous le verrez évoluer car, à l'instar d'un bon vin, il semble se bonifier avec l'âge.

Il confie aujourd’hui quelques enquêtes inédites où humour, action  et sensualité  côtoient délicatesse et finesse d’esprit. Il rajoute un brin d'opportunisme et une note poético-argotique qui vous fera sourire. Exagère-t-il ? Evidemment et c'est bien ce qui le rend attachant. Un détective méridional qui lâche sa plume acérée pour coucher les idées qui traversent son esprit joueur et torturé, cela ne peut être que jubilatoire et exubérant. D'ailleurs, nous connaissons bien l'adage "Ce sont ceux qui en parlent le plus, qui en font le moins !" L'imagination crée le reste. N'empêche, cette lecture dévoile un florilège de sentiments et de comportements variés que vous avez sûrement déjà croisés. 

 

Christine  Lubrano (L'impossible Crime- A petits pas)

J'ai eu le plaisir de rencontrer Frank Zorra (comme Zorro, mais avec un "a"), lors de l'écriture d'une de ses aventures "L'impossible crime".

Le personnage, au regard vif et intelligent est plein de verve ; rien ne lui échappe. Sous ses airs à la Columbo, il fait partie des fins limiers. C'est un marseillais de souche. Il connaît la ville et ses habitants, comme sa poche. Il interroge ses suspects avec un fort accent et un langage qui fleure bon la méditerranée. Pour parvenir à ses fins, il n'hésite pas à donner de sa personne. Le sacripant, va jusqu'au sacrifice de son corps pour mieux cibler sa suspecte! Oui, bon, uniquement avec les dames dont il garde à cœur de défendre l'honneur quand elles sont innocentes. Un vrai pistachier comme l'on dit à Marseille ! Mais cela ne le détourne pas de son enquête qu'il mène de main de maître.

J'avoue ne désirer qu'une chose, renouveler mon expérience de collaboratrice et, pourquoi pas, m'embarquer dans une suite toute aussi forte en suspens et rebondissements que "l'impossible crime".

 

Joëlle Solari (Le voyage de l'imaginaire- Plumes fantastiques)

Comment ? Vous ne connaissez pas Zorra, Frank Zorra ? Mais c’est impossible ! Je vais vous expliquer … « Le con ne perd jamais son temps, il perd celui des autres » ; la citation est de San-Antonio mais pourrait aussi bien s’appliquer à notre détective dont le talent n’est plus à vérifier. Au fil des lignes on partage aussi bien sa vie que ses aventures toutes deux toujours très mouvementées. On passe du lit au frigo ou du frigo au lit, le résultat étant toujours le même puisque au final tous deux restent vides !

Avec sa dégaine et son humour ravageur, il déploie une verve inimitable typiquement marseillaise. Toujours ou presque en limite il ne franchit jamais la ligne, héritage sans doute de son passé de « flic ou voyou » suivant la période ! Toujours entouré de jolies filles peu farouches il emmène balader le lecteur tant dans l’anecdote que dans l’excès, au travers de comparaisons souvent très « imagées ». Et ce,  pour notre plus grand plaisir. Son pouvoir de séduction et d’observation en font un personnage précieux aux yeux de sa chère « commissaire préférée » dont on sent bien qu’il en ferait sans conteste son quatre heures.

Rien à voir avec le Zorro de notre jeunesse, quoique… mais son expression : je m’appelle Zorra comme Zorro mais avec un A le définit si bien. Après la découverte de ses Nouvelles, il reste pour le lecteur un mélange de gentleman, aventurier et justicier toujours prêt à défendre ces (ses) dames et faire éclater la vérité !

 

Trois relectrices de Pp  préfacent ensemble le nouveau voyage du détective...

Lectrices, fans ou partenaires, elles vous invitent à la lecture de ses nouvelles aventures...

"Il était une... Femme".

Commande possible par réservation - inclus dans la promotion de Pâques.

 

En attendant un extrait ci-dessous...

Il était une... femme                                    

Ce vieil homme, avec une épaule plus haute que l'autre, une moustache frisée et des cheveux gris épars, un gant d'une seule main, la gauche à cause d'une brûlure, paraît-il… Ce vieil homme qui se faisait appeler Fred Zillardieu, je ne savais plus exactement où je l'avais déjà vu…

Le voilà qui traîne dans cette école de danse, le cours suprême, célèbre pour l'instruction des tangos et des valses,- danses quelque peu rétrogrades à notre époque mais qui ont toujours leurs adeptes-, dirigé de main de maître par une dame, de cinquante-cinq ans environ, au visage sévère et aux allures rigides. On a pu voir quelquefois son époux qu'elle rudoie comme tous en évitant de le laisser traîner auprès des autres femmes qu’il regarde comme on admire des choux à la crème.

Un coin tranquille, si je puis dire, et pourtant c'est à la sortie de ce cours qu'un crime a eu lieu. Une jeune femme a été étranglée avec son collier juste en partant dans une alcôve, toute proche, et l'enquête a été vite classée : les policiers ont conclu à un simple rôdeur qui, paraît-il, aurait dérobé ses bijoux.

Le vieux Fred n'a pas trop l'air d'y croire bien que l'on n'ait jamais retrouvé le collier qui est l'arme du crime et, depuis, il observe les danseurs… Tous les soirs ! Sans jamais danser.

 

Un soir, pourtant, Christine, une jeune femme de vingt-quatre ans qui doit bientôt se marier pour ne pas coiffer Sainte-Catherine et s’est inscrite au cours pour savoir danser pour son mariage, insiste pour danser avec lui. Il la regarde longuement de la tête aux pieds : une jolie rousse au physique irréprochable perché sur des talons d’escarpins avec des yeux bleus qui vous invitent aux bains de mer même en hiver. Il réplique qu’il ne fait pas le tango. Elle remue la tête avec une moue particulière en signe d'accord, s’éloigne, puis, revient lors d'une valse.

- Ce n'est pas un tango !

- OK, dit-il, mais ça m’escagasse, c'est contre nature qu'une si jolie fille, si jeune, et un vieux mal foutu comme moi dansent ensemble : c'est navrant !

- Je ne sais pas pourquoi je me sens attirée par vous, peut-être parce que vous ressemblez à un grand-père que j’aimais énormément, mais l’âge c'est secondaire, quant au temps, ce n’est qu’une ineptie ! On peut se souvenir d'une minute exceptionnelle dans les bras de quelqu'un qu'on a aimé et oublier des mois passés à bâiller aux corneilles avec quelqu’un qui vous ennuyait. Dans la valse, on tourne, on s’envole ; un tourbillon, un nuage au-dessus des turpitudes.

- Mais je croyais avoir esgourdé, pardon, entendu…que vous alliez vous marier ?

- Justement, Monsieur, cela, limitant vos risques, devrait vous rassurer : je ne suis pas amoureuse de vous, enfin je crois, et je ne suis que votre partenaire, à l’instar d’un couple de patineurs qui se jettent sur la glace pour la première fois.

- Il semble que les femmes, pour les garder, il faut les surprendre : avec moi, qui sait ? Vous aurez peut-être des surprises !

 

Peu à peu, s'installe une complicité et peut-être même une amitié entre ces deux êtres que tout semble séparer. Ils se retrouvent aussi à l'extérieur et la future mariée semble peu à peu oublier son futur mari dans les têtes à têtes avec ce vieillard si souple et si subtil. La nuit les retrouve quelquefois la main dans la main, sur un banc public, au clair de la lune… Comme un père et sa fille ? Ils rentrent en valsant chacun de son côté. Jusqu'au jour où un pilulier en argent attire l'attention du vieux fouineur. Il porte les initiales de la morte. Fred le ramasse et l'inspecte : aucun doute. Il le prend dans sa main et le porte à la directrice de l'établissement en lui demandant s'il lui appartient : elle lui répond positivement et le récupère. Sans rien dire, il le lui subtilise discrètement, un peu plus tard, pendant qu'elle observe les danseurs. Il saisit alors le combiné téléphonique :

- Commissaire Scrivat ? Oui, c’est moi, j'ai démasqué l'assassin de l'école de danse. C'est un règlement de comptes entre deux femmes. La victime avait pris durant trop longtemps le mari de l'autre : une histoire assez banale…

Un peu plus tard, la jeune Christine regarde le vieux Fred. Coup de théâtre ! La perruque, les moustaches et le postiche qui faussait son épaule, les faux sourcils et le faux palais qui relevait sa lèvre supérieure et encore le gant, toute la panoplie saute et sa voix rajeunit en disant :

- Zorra, je m'appelle Frank Zorra, comme Zorro mais avec un a !

J'étais sûr que c'était une histoire de rivalité. Aucun rapport avec les bijoux, elle ne les avait pris que pour égarer les soupçons. Malheureusement pour elle, elle avait gardé le pilulier. Tous les assassins commettent l'erreur, créant le grain de sable qui arrête le mécanisme.

Une valse, Mademoiselle ? Avant que cet établissement ne soit fermé ?

- Avec plaisir ! Monsieur le détective.

- Tu sais, je n’ai jamais su garder une femme auprès de moi. Je ne suis pas aussi vieux que tu croyais mais, quand même, le double de ton âge est là, alors…

- À nous deux, nous n'avons pas cent ans et puis, rien ne dure éternellement ! L'important est donc de profiter de cette passion quand elle passe… Elle ne reviendra pas…

 

Finalement, je me rappelle où j'avais vu cette gueule de vieillard : c'était un matin en me préparant devant ma glace.

Alors, que dire ? Nous avons profité…

Je me croyais trop vieux pour ce genre d’expérience mais son passage sur mon corps a ancré en moi une sorte de rose qui s’ouvre encore à chaque printemps en son absence et une étrange valse dessine alors sur mon horizon ce regard bleu qui fait flotter mon imaginaire sur la mer des souvenirs.

 

Mais, me direz-vous, ce n’était qu’une aventure, il était… d’autres femmes et je n’avais pas encore affronté le dernier clair de lune, vous avez raison, alors, fan de chiche, venez m’accompagner dans ce nouveau voyage où je vais risquer ma peau.

 

Frank Zorra

 

Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...
Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...
Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...
Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...
Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...
Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...
Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...
Trois charmantes dames  (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...

Trois charmantes dames (également auteur(e)s) pour présenter le détective et son livre...

Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...
Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...
Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...
Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...
Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...
Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...
Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...

Les apparitions du détective et ses écrits particuliers...

Partager cet article
Repost0
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 10:16
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.
Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.

Des anciens, des nouveaux, des absents... Une nouvelle réédition du repas des auteurs et amis de Pp.

Le repas 2018 de Provence-poésie comptait quelques absents mais aussi des nouveaux venus et l'accordéon d'Alain ajoutait un final en musique remarquable...

L'Origan à Roquevaire restait le restaurant réceptif qui régalait les convives dans la véranda habituelle où quelques pas de danse s'ajoutaient au récital de textes lancé par Denise et Danyel qui répétaient un squetch-poésie interprété par eux sur la scène du printemps des poètes de l'UTL d'Aubagne, tout cela après la dégustation de l'omelette norvégienne flambée.

Un nouveau plaisir du palais et de l'oreille en ce dimanche 25 mars.

article FZ

Photos Yves RAVEL

 

Partager cet article
Repost0
22 mars 2018 4 22 /03 /mars /2018 14:19
Daniel Glize et ses partenaires dans le 2e printemps des poètes de l'UTL.
Daniel Glize et ses partenaires dans le 2e printemps des poètes de l'UTL.
Daniel Glize et ses partenaires dans le 2e printemps des poètes de l'UTL.
Daniel Glize et ses partenaires dans le 2e printemps des poètes de l'UTL.
Daniel Glize et ses partenaires dans le 2e printemps des poètes de l'UTL.

Daniel Glize et ses partenaires dans le 2e printemps des poètes de l'UTL.

Parmi les partenaires de Daniel GLIZE et de l' atelier de poésie et de théâtre de l'UTL d'AUBAGNE,  dans le deuxième printemps des poètes, cette fois sur le thème de la mer, remarquez :

la chanteuse Sabrina PISTON qui suit le Titanic,

le saxo d'Aubagne-Jazz, les danseuses de Sylvie Battault

et la participation  presque théâtrale de Provence-poésie  par deux interventions de Denise BIONDO et Danyel CAMOIN : Le berger et la mer  d'après Jean De La Fontaine et Le murmure du ressac d'après L'ardeur de la mer de Danyel CAMOIN.

C'était lundi 19 mars de 14h30 à 16h dans l'amphi de l'UTL.

 

 

Partager cet article
Repost0
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 20:03
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"
La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"

La remise des prix du concours " LA CLEF DES MOTS" était précédée de la lecture-spectacle " LES BALLONS ROUGES"

Le 17 mars 2018...

Comme de coutume, à partir de 16 heures, les musiciens faisaient honneur aux gagnants ainsi qu'à tous les participants par une aubade.  Malgré d'énormes difficultés de stationnement, la salle de la maison Vie associative s'est emplie d'environ soixante-dix personnes dont quatre élus de la mairie d'Aubagne venus un peu plus tard. Grand merci. S'en suivait la lecture-spectacle basée sur des textes des lauréats et des adhérents  des années précédentes avec comme fond musical des chansons de Serge LAMA et Daniel GUiCHARD. 

Présentation : Denise BIONDO             Mise en scène : Danyel CAMOIN

"LES BALLONS ROUGES" est un programme surprise où l'on découvrait au fur et à mesure du spectacle que les organisateurs avaient prévu de bousculer les habitudes sur le procédé de lecture. Ainsi, certains textes devenaient des scènes. Quelques ballons rouges lâchés dans la salle par des dames invitées par le président avec une rose, les accompagnaient et symbolisant le titre choisi une musique les clôturait.

En déclamant une strophe de la chanson de LAMA adaptée, à chacune des dames invitées, Danyel CAMOIN lançait la musique des ballons en générique de la lecture-spectacle qu'il ouvrait avec un centon constitué par lui-même: La belle et le repenti où il interrompait un slow de Guy FEUGIER avec Mauricette.

Ensuite le facteur incarné par Alain d'AIX rend avec lui vivante la nouvelle gagnante de l'an dernier écrite par Daniel AUGENDRE présent dans la salle pour apprécier.

Edouard et Mauricette nous rendent vivante la nouvelle d'Adam CONNIELY : Poils de chatte.

Mauricette assiste Alain D'AIX et Guy FEUGIER  qui rejouent la nouvelle de Danyel CAMOIN qu'ils ont présenté plusieurs fois : un verre de larmes.

Valérie DEMARCQ dans sa propre nouvelle : La Chambre, légèrement adaptée, avec Danyel en miroir : un éclat.

Jean-Claude COLAY interprète avec Valérie, la tête du pigeon, un polar de Danyel abrégé pour la circonstance, puis de et avec Sonia KITAEFF : le braqueur peu ordinaire.

Monique et Jacky interprètent un dialogue passionnel écrit par Danyel qui joue lui-même le policier dans le squetch de Denise BIONDO : le poulet au goudron.

Jean-André MARGOSSIAN lit sa propre nouvelle : Le souffle d'un espoir.

Denise et Danyel font vivre : Windows, nouvelle de Danyel qui a gagné le prix de l'humour à Montélimar en 2016 puis ils laissent la place à Lucien FERLITA pour la comédia dell'arte.

Comme au début, ils reprennent les canotiers pour interpréter un mix de La tendresse et Faut pas pleurer comme ça, engageant les musiciens à jouer Daniel GUICHARD.

 

Absence imprévue de l'invitée d'honneur : Micheline AZEMA-AUDOIN de l' Académie du VAR, Officier du Mérite pour les Lettres et les Arts. Autour de sa place vide, nous retrouvions Lucien FERLITA -Denise BIONDO et Anthony DEGOIS.

On présentait aussi le livre de l'association "Treize à table" pour les nouvellistes.

Tous les spectateurs pouvaient participer à un tirage. Le ticket au prix de l'euro symbolique désignait un gagnant lorsqu'il était tiré par la main de la petite fille au ballon rouge dans l'Urne exposée à l'entrée.

Suivait la remise des prix... 

La journée devait se terminer, après la remise des prix, en chansons, avec Edouard, Jean-Paul et Alain, juste avant le verre de l'amitié.

 

 

 

 

Note : Pour les photos de la remise des prix où le gagnant cette année est Zavèn SARAFIAN pour le concours." LA CLEF DES MOTS" avec pour jury : Claudie CANU--Fernanda OLiVER-- Emilie LEDRU--Isabelle SACHOT de la médiathèque d'AUBAGNE et messieurs : Chris BERNARD président de Portique (Drôme)- Daniel GLIZE-- Jean-Claude COLAY  sous la présidence de Patrick LEIDET.

Voir l'autre article....

 

 

Article FZ

Photos Yves RAVEL

Le huitième recueil du concours des auteurs en pays d'Aubagne pour le 17 mars 2018.

Le huitième recueil du concours des auteurs en pays d'Aubagne pour le 17 mars 2018.

Lucien FERLITA : la comoédia dell arte en supplément au programme
Lucien FERLITA : la comoédia dell arte en supplément au programme

Lucien FERLITA : la comoédia dell arte en supplément au programme

Partager cet article
Repost0
19 mars 2018 1 19 /03 /mars /2018 17:12
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.
Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.

Une nouveauté : le trophée de la ville qui va au vainqueur de la sélection. Zavèn Sarafian succède à Daniel Augendre, Brigitte Banjean et Joëlle Solari.

Malgré le manque de places de stationnement dû à de nombreuses manifestations le même jour les dix lauréats étaient présents pour recevoir leurs prix en présence de quatre Elus.

Nombreux participants au concours qui n'avaient pas été sélectionnés étaient présents dans la salle : ils  verront  sûrement leurs nouvelles, acceptées par le bureau, éditées dans le recueil annuel de l'association. Parmi eux on pouvait remarquer Isabelle CROCHET et Paolo POSTMAN ...

Valérie MORINIERE, conseillère municipale, déléguée à la Vie Associative, a remis le trophée  de la ville d'Aubagne et les coupes aux  lauréats appelés par le président du jury : Patrick LEIDET et accueillis  individuellement en musique par Alain et Jean-Paul.

Le classement  ou verdict est tombé :

Deux encouragements en mention  à Gilles WAUTHOZ (Belgique) et Mayi VINCENT (réunion)

Mention d'honneur à  Marie-Paule LEROI -GOARNISSON (le président de Pp retrouve une amie de l'ex Académie de Provence : Chat me touche !)

3e Accessit : Marie-France KEIFLIN  (Le noble prétendant)

2e accessit : Mauricette BUFFE-GABRIEL (Désert révélateur)

1er accessit : Emilie COIGNARD   (Ma vie envolée)

Prix d'honneur de Provence-poésie :

Brigitte PRADOS  (La clef de l'histoire) et Pascale MAUDUY (Double détente)

Prix d'honneur du crédit mutuel : (Sous clef ) Michel CAHOUR

Prix d'honneur  et troisième prix : Maïté ROCHAS (L'odyssée insolite)

Prix d'honneur et deuxième prix  : Gérald FILIAS (Les recettes d' Honoré)

Grand prix de la ville d'Aubagne : Zavèn SARAFIAN (Le terrible secret)

 

En supplément à la remise de prix, deux médailles d'honneur pour participation à l'association ont été décernées à :

Alain D'AIX (présent et sur les photos) et Micheline DAOU, (absente ce jour)

Après la remise des prix Edouard chantait  pour  amuser la salle en attendant le verre de l'amitié pendant lequel les musiciens reprenaient des chansons de Serge LAMA et Daniel GUICHARD.

 

Article FZ

Photos Yves RAVEL

 

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2018 3 03 /01 /janvier /2018 11:18
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.
Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.

Des images de rêves ou de souvenirs, rétro et espérance, pour ce début d'année.

Même si toute reprise est difficile...

Provence-poésie éditions vous souhaite une merveilleuse année littéraire en 2018 et pour l'accompagner une santé de fer. 

Ainsi les adhérents pourront participer à toutes les réunions et les invités à toutes les lectures-spectacles.

Pour commencer nous donnons rendez-vous à tous les adhérents, qui ne sont pas bloqués par l'éloignement, afin de se joindre à nous pour le gâteau des rois. Les partenaires de spectacle et les présidents des associations amies seront également conviés à partager ce moment avec nous.

 

Au cours de cette réunion :

  • - Information aux adhérents des projets de 2018 et les dernières actions. 
  • - Perception des cotisations de 2018 comme voté à l'assemblée générale de septembre 2017. (15 euros pour tout participant unitaire non auteur / 25 euros pour les auteurs non édités et les couples / 35 euros pour les auteurs-soutien sous contrat d'édition avec l'association. ).
  • - Information, fiche comportant toutes les dates de rencontre de l'année visées par la mairie pour les salles.
  • - Projet de repas de l'association et confirmation de date si possible.
  • - Lancement du concours de poésie qui, cette année sera ouvert à tous avec 10 euros d'inscription pour les non-adhérents (règlements distribués en réunion ou fournis sur simple demande).
  • - Mise en place du jury final des lauréats du concours national de nouvelles des auteurs en pays d'Aubagne.
  • - Annonce de la remise des prix au cours de la lecture-spectacle "Les ballons rouges" (17 mars) 
  • - Tour de table pour les lecteurs de textes volontaires.
  • - Gâteau des rois offert par l'association où chacun peut apporter un complément s'il le souhaite.

 

Merci à tous ceux qui seront présents. Un compte-rendu sera envoyé aux absents.

 

 

article FZ

photos  Yves Ravel

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Published by Pp editions
11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 11:08
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...
Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...

Provence- poésie sur les traces de BOURVIL. Une après-midi endiablée...

André RAIMBOURG dit Bourvil aurait cent ans cette annéee s'il vivait encore...

Après les normands favoris de Provence-poésie et Danyel CAMOIN, à savoir Guy de MAUPASSANT (Quelques mots en passant pour Maupassant  2011), Alphonse ALLAIS  (Allais, vous m'en direz des nouvelles  ! 2012) et Maurice LEBLANC (Arsène LUPIN et les fantômes de Marseille  2016), pourquoi pas un hommage à Bourvil???

 

Cet immense acteur au grand cœur est venu tourner en Provence, avec Jacqueline PAGNOL,  une oeuvre de MAUPASSANT : "Le rosier de Me Husson" (Rôle dans lequel il succédait à Fernandel).

Bourvil était aussi à Marseille à multiples reprises . Par exemple, pour "Un drôle de dimanche" avec Belmondo ou encore pour "Le cercle rouge" où il prend un train gare de La Blancarde au début du film.

 

Mais Bourvil n'était pas qu'un acteur :

  • Il chantait et s'est illustré dans des opérettes avec Guétary ou Mariano.
  • Il était musicien, jouant du piston et de l'accordéon.
  • Il était poète dans sa comédie.
  • Et enfin il écrivait.

 

Si vous vouliez en savoir un peu plus, il suffisait de rejoindre l'équipe de Provence-poésie avec Guy FEUGIER et Alain D'AIX amènant le fantôme de Bourvil à Aubagne pour un après-midi de textes et de musiques animé par  le duo Alain et Jean-Paul.

Après vous avoir conté Bourvil, au travers d'extraits de films et de textes de chansons, nous vous proposions une entracte avec des chansons de Bourvil accompagnées à l'accordéon et la possibilité de gagner un livre.puis.

La deuxième partie s'ouvrait sur les contes et la poésie de nos auteurs régionaux  : Joëlle FOIN, Ghislène LAYANI et Guy FEUGIER.

Ces lectures étaient entrecoupées de textes animés par Valérie DEMARCQ, Danyel CAMOIN et EDOUARD.

Et pour finir, la salle était invitée à chanter " La ballade irlandaise" accompagnée de Denise et Jean-Paul.

 

Puis tout se terminait en musique avec le verre de l'amitié...

 

 

L'entrée est toujours gratuite sur réservations au 04 42 03 31 26

Et l'ensemble vous est présenté par Provence-poésie et Denise BIONDO.

 

FZ

 

Joëlle FOIN-Ghislène LAYANI-Guy FEUGIER- Paul di GIOVANNI présentent leurs œuvres.
Joëlle FOIN-Ghislène LAYANI-Guy FEUGIER- Paul di GIOVANNI présentent leurs œuvres.
Joëlle FOIN-Ghislène LAYANI-Guy FEUGIER- Paul di GIOVANNI présentent leurs œuvres.
Joëlle FOIN-Ghislène LAYANI-Guy FEUGIER- Paul di GIOVANNI présentent leurs œuvres.

Joëlle FOIN-Ghislène LAYANI-Guy FEUGIER- Paul di GIOVANNI présentent leurs œuvres.

Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.
Quelques films parmi sa filmographie.

Quelques films parmi sa filmographie.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PP éditions
  • : Présentation de nouvelles, poèmes et livres de Provence-Poésie avec ses auteurs attitrés : Denise BIONDO, Frank ZORRA, Danyel CAMOIN, Emile MIHIERE, Joëlle SOLARI... Infos sur les lectures-spectacles et les autres activités avec collège ou maison de retraite...
  • Contact

Recherche

Liens