Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2021 7 30 /05 /mai /2021 09:37
Prévisions de lectures-spectacle saison 2021
Prévisions de lectures-spectacle saison 2021

Prévisions de lectures-spectacle saison 2021

Brassens chante Trenet : le grand café.

Si le Covid n'apeure pas les spectateurs, si la xième vague le permet, Provence-poésie propose :

5 juin ; Les poètes que Brassens chantait... une pleïade  de poètes de Corneille à Charles Trenet en passant par Victor Hugo interprétés par l'équipe et accompagnés  à l'accordéon, suivie d'un clin d'oeil à Annie CORDY  et Anne Sylvestre en deuxième partie- musique Alain et Jean-Paul -Chants Dominique.

18 septembre : Le hasard et le destin- mise en scène de nouvelles retenues d'autres concours -remise de prix 11e concours reportée et aubade musicale aux lauréats. Présentation : Denise BIONDO.

avec parmi  les  lauréats favoris : Martine BONTOUX- Guy AMSALLEM-Vincente CHASTEL-Zavèn SARAFIAN- Alice HUGO et deux lauréates de moins de dix-huit ans..

16  octobre : Initiales BB,  clin d'oeil à Brigitte, et c'est avec la musique de GAINSBOURG par  Alain VERRIEZ. Chants Dominique- mise en scène Danyel CAMOIN - Présentation Denise BIONDO pour Provence-poésie.

 

Votre samedi  de 16 h à 19 h .

 

article incomplet :  d'autres précisions prochainement.

Partager cet article
Repost0
25 mai 2021 2 25 /05 /mai /2021 14:04
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...
En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...

En rétrospective des duos ou scènes à plusieurs du président...

Partager cet article
Repost0
27 avril 2021 2 27 /04 /avril /2021 14:25
Cette année Cindy ANNUNZIATA est la muse-poète de  Provence-poésie. Elle succède à Dominique BAUDOUIN .
Cette année Cindy ANNUNZIATA est la muse-poète de  Provence-poésie. Elle succède à Dominique BAUDOUIN .

Cette année Cindy ANNUNZIATA est la muse-poète de Provence-poésie. Elle succède à Dominique BAUDOUIN .

Quand la muse est poète... 

2021

Rubrique du périodique de l'association donnant la parole à une muse du président qui resplendit dans la poésie avec pour chaque poème une réponse poétique du président ( deux quatrains ou un poème court) 

 

Nous les Femmes

 

Être une Femme ce n’est pas juste être une Dame,

Ni même juste un mot quand vous dites Madame,

C’est bien plus que tout votre bras droit votre Âme,

Celle qui vous soutient et tient votre Lame,

Et aujourd’hui encore la parité elle Réclame,

Pour que demain la balance soit une même Flamme,

Où l’Homme et la Femme sont dans la même Rame,

Celle qui donnera enfin l’Égalité aux Femmes.

 

Cindy

 

Réponse Danyel :

Vous, Madame.

 

Vous êtes gentille, Madame,

De réclamer la parité,

D’allumer si petite flamme

Quand la terre vous a donné

Simplement supériorité,

Evidemment si contestée,

Ne serait-ce que pouvoir d’enfanter

Et de donner au monde la beauté.

 

 

La mer

 

Comme une mère,

Tu me berces grâce à ton air,

Toujours plus belle que l’étang de Berre,

Dans tes couleurs je me perds,

Le temps d’une vague éphémère,

Tu me transportes vers,

Un monde en bleu vert,

Où la sirène est hors pair,

Et le pêcheur en duo avec son père,

Tout cela grâce à toi, la Mer.

 

Cindy

 

Réponse Danyel :

Au-delà de l’amer…

 

J’ai toujours aimé étaler des vers

Sur cette robe enchantée de la mer.

Lire Votre poème, Madame,

Ranime dans mon cœur une flamme

Qui ramène mes yeux vers l’horizon

Pour enfin échapper aux vieilles prisons.

 

 

La cigale

 

De ton vrai nom “cigaloun” en Provençal,

Après des années sous terre tu fais ton festival,

En attirant tous ces mâles,

Prêts à frotter leurs deux cymbales,

Pour te dévoiler leur chant nuptial,

Comme le timbalier joue des timbales,

Et toi tu choisis le meilleur récital,

Pour former un duo estival,

Qui ravit les vacanciers et amoureux de ton bal,

Toi, la cigale, tu es une vraie provençale,

Et le faïencier Louis Sicard a été le premier mâle,

À te façonner, d’où son surnom “le père des cigales”.

 

Cindy

 

Réponse Danyel

Histoire de Provence.

 

Quand le soleil sur les provençaux

Déversait sa chaleur à grand seau

Il fallait réveiller de la sieste

Qui fuyait le travail comme peste,

Et la haute puissance céleste

Créa la striduleuse indigeste.

 

 

Provence-poèsie avait désigné comme la muse-poète de l'année 2020, pour la sortie de son  périodique en fin d'année, Dominique BAUDOUIN qui a remporté le grand prix de la nouvelle de la ville d'Aubagne 2020 et qui fait partie du jury du concours de cette année.

Rappelons que la muse-poète n'est pas forcément poète classique : comme notre concours interne, elle se classe  libre et  lyrique.

Dominique a plusieurs cordes à son arc et est aussi chanteuse comme ont pu le voir les adhérents et les visiteurs dans la deuxième partie du spectacle : Il était une fois... GIONO,  le samedi 17 octobre 2020.

 

Cette année l'association présente dans la rubrique une nouvelle poétesse régionale : Cindy ANNUNZIATA.

 

Voici donc (en avant-première de notre rubrique centrée dans le périodique : Provence-poesie.info.) trois de ses poèmes qui ont cueilli les réponses de notre président et seront publiés en fin d'année. Après Alice HUGO, Carine CANU, Denise BIONDO, Mireille MIAU,  Geneviève CASABURI, Mauricette BUFFE, Patricia HOLZL, Valérie DEMARCQ, Dominique BAUDOUIN et d'autres, voici donc la nouvelle muse -poète de Provence-poésie.

 

Article : FZ

Quand la muse est poète...

2020

Dominique BAUDOUIN

 

DEHORS QUAND MÊME

 

Le silence, épais, palpable

De temps à autre

Le vrombissement d’un véhicule.

On pourrait écouter le chant des oiseaux

Oui, le bruissement d’une aile…

Imperceptiblement, la nature reprend ses droits.

Magnifique échappée d’oliviers,

Portail altier d’une bastide.

Regarder l’horizon qui s’étire.

Couleurs fringantes des maisons

Je marche seule

sur ce chemin tant de fois emprunté dans l’insouciance.

Des souvenirs explosent…

Des promenades en amoureux,

Un quotidien si simple

que nous n’avons pas pensé à retenir.

C’était hier,

Et ce sera demain peut-être…

Quel univers, quel avenir derrière le rideau de l’emprisonnement ?

Nul ne le sait.

 

 

Réponse de Danyel :

 

Hier et demain, une formidable union !

Ce ne sera pas un retour en arrière,

Simple gommage du présent.

Stop à la bêtise humaine !
Faisons confiance aux bêtes !

Gardons la vie à quelques abeilles,

Laissons chanter les derniers oiseaux !

 

 

 

 

DÉCEPTION

 

 

Le temps est immobile

Rien de ce qui était ne bouge.

Pourquoi d’ailleurs ?

Soudés à jamais,

Ensemble ils demeurent.

Et moi, l’électron libre

Le mouton noir,

Pour toujours séparée…

Quelque chose en moi crie et se cabre

Rien de ce qui était ne bouge

Le système reste inchangé.

Virtuel ou réel, qu’importe ?

Frontière

La ligne invisible, immuable.

Ne pas la franchir.

Des projets, à quoi bon ?

La douleur n’en sera que plus vive.

Ne pas dépasser la limite

De l’illusion !

 

 

Réponse de Danyel :

 

L’utopie, c’est l’utile qui pousse à l’action,

Le rêve est maintien de la vie ;

C’est Maupassant qui nous l’a dit.

Laissez alors renaître une bonne fonction !

Figée la nature fait peur.

Un chat privé de rêves meurt.

 

ROME AU BOUT DU VOYAGE

 

 

Train de nuit. Une couchette étroite.

Claquement des portes.

Chuintement plaintif de la locomotive.

Agité d’une effroyable transe,

Le wagon or et bleu

Soudain se tait.

Langueur interminable du voyage,

Expérience originelle.

Puis Rome, enfin,

dans un dévoilement subtil,

Tout au bout du voyage.

Silence…

 

La ville aux sept collines s’éveille.

 

 

Réponse :

 

Le train, et bien sûr, je n’étais pas du voyage

Mais celui-ci persiste au-delà des mirages

Il ne meurt jamais.

Il était au début avec loco vapeur

Il sera là plus tard, électrique moteur

Pour nous emmener.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 19:08
Reflet des interviews des auteurs qui ont dédicacé récemment sur nos tables.
Reflet des interviews des auteurs qui ont dédicacé récemment sur nos tables.
Reflet des interviews des auteurs qui ont dédicacé récemment sur nos tables.

Reflet des interviews des auteurs qui ont dédicacé récemment sur nos tables.

Face aux difficultés sanitaires, Provence-poésie éditions propose de publier les entretiens, qui n'ont pu être faits physiquement à cause des suppressions de prêt de salle à la maison de vie associative ou des reports dus à des confinements, sur cet article de notre blog, pour affichage sur Internet avec photos à l'appui.

Les premiers de nos auteurs qui vont figurer sur ce groupement sont  Marie-Thérèse ARZELIER et  Guy AMSALLEM (dont l'association a récemment édité le recueil poétique : PAVANE et qui a remporté notre prix de poésie Jean di FUSCO 2020).

Ensuite viendront suivant leur accord  d'autres adhérents dont :

Dominique BAUDOUIN, grand prix de la nouvelle 2020  et muse -poète de 2020 sur nos périodiques.

Alice HUGO,  prix spécial des auteurs au concours de nouvelles 2021, déjà primée au même concours en 2011.

 

Tous les adhérents auteurs qui n'ont pas déjà été publiés pour leur interview peuvent participer à l'opération.

La liste n'est pas forcément close et l'article est en cours.

 

Article FZ

Interview de Dominique Baudouin

________________________________________________________________________

Entretien avec l’auteur (création de Gaël Angélis-Aubagne)

Questions de l’entretien :

1 Présentation de l’auteur :

J’habite à Aix en Provence et j’écris depuis l’enfance ! Mais je n’ai commencé à publier qu’en 2018. Un long chemin de la création à l’édition ! Je suis très éclectique : j’ai écrit un livre sur la rencontre amoureuse après 50 ans, qui pourrait s’apparenter à du développement personnel, j’ai rédigé une méthode en collaboration avec ma professeure de chant, j’écris aussi des nouvelles et de la poésie. J’ai renoué en 2020 avec l’écriture de fiction grâce à Provence Poésie. Je suis d’ailleurs en train de finaliser un recueil de nouvelles. Je collabore étroitement avec l’association. Je suis notamment membre du Jury du concours de nouvelles de la ville d’Aubagne 2021. Il faut dire que j’ai eu la chance et l’honneur de gagner le premier Prix en 2020 !

2 Comment êtes-vous venu à l’écriture ?

L’écriture est depuis l’enfance pour moi un exutoire, un moyen d’expression privilégiée, un moyen de fixer mes idées et de déployer mon imaginaire… Mes sources d’inspiration ? Le réel souvent. J’aime beaucoup que la réalité serve de support à mon inventivité Le premier confinement m’a inspiré une nouvelle et de nombreux poèmes. Des faits de société aussi.. Faire vagabonder ma pensée à partir de ma vision du monde, j’adore…

J’ai des romanciers fétiches : Marguerite Duras (j’adore cette écriture minimaliste), Murakami, dont l’univers onirique est à la fois si proche et si loin de moi, Marguerite Yourcenar pour la profondeur de sa pensée et l’acuité de son regard, Garcia Marquez… Trois pages n’y suffiraient pas ! René Char est mon poète préféré.

3 Présentation du dernier livre :

J’ai vraiment envie de vous parler de Poursuivons l’aventure ! Je l’ai écrit pour que les quinquagénaires ne perdent pas espoir de retrouver l’amour. Son sous-titre : « J’ai plus de 50 ans et ma vie amoureuse est devant moi ». Tout un programme !  J’ai imaginé un dialogue entre cinq amies qui se retrouvent toutes les semaines  dans une brasserie pour évoquer leurs blocages et leurs avancées et célébrer leurs réussites. Un peu comme dans un café philo. Mais sont-elles parvenues à trouver l’amour ? Je vous laisse le découvrir !

Poursuivons l’aventure est disponible sur Amazon mais plus simplement en me contactant directement. Son prix : 12,90€.

4 Souhaitez-vous passer un message aux lecteurs ?

Venez me découvrir dans mes multiples facettes ! Je refuse de me laisser enfermer dans un genre, même si la fiction occupe actuellement toute mon attention.

5 Avez-vous une autre vie en dehors de l’écrit ?

J’ai une autre vraie passion : je suis chanteuse. J’interprète avec autant de joie, standards de jazz et chanson française.

6 Que souhaitez-vous dire à ceux qui vont acheter votre livre ?

Vous avez plus de 50 ans ? Venez découvrir mon univers ! Entrez dans mon café philo !

7 Existe-t-il une question que vous aimeriez qu’on vous pose ? Pourquoi ?

Qu’est-ce qui vous anime vraiment ? Parce que j’aime la vie avec passion, que j’ai toujours envie de découvrir des gens, des univers, des paysages…

 

8 Auriez-vous un extrait de vos poèmes rapide à lire pour clôturer l’entretien ?

« Serions-nous en train de nous dire que maintenant c’est trop tard, ou trop difficile, que ça nous demanderait trop d’énergie ou plutôt nous demandons-nous comment faire ?

Comme bon nombre de mes amies veuves, divorcées, célibataires, j’aimerais bien rencontrer quelqu’un. Mais dans quel but ? Au fond je ne le sais pas vraiment. Comment faut-il s’y prendre pour que ça marche ? »

_______________________________________________________________________________________________________________

 

Interview de Alice HUGO

Entretien avec l’auteur (création de Gaël Angélis-Aubagne)

Questions de l’entretien :

 

1 Présentation de l’auteur :

Pouvez-vous vous présenter en précisant votre résidence, la nature de vos écrits, vos rapports avec l’association, depuis quand écrivez-vous ?

Je m’appelle Alice HUGO., et ma maison est sertie d’un écrin verdoyant et de forêts dans la région de Sommières (Gard). Je taquine la Muse (quand ce n’est pas l’inverse !) le plus souvent en alexandrins, depuis l’âge de 12 ans. Je me suis également essayée à l’écriture de Nouvelles, sous l’émulation de mon cher Troubadour de Provence, Danyel Camoin, et je l’en remercie.

2 Comment êtes-vous venu à l’écriture ?

Quelles sont vos principales sources d’inspiration ?

Avez-vous des auteurs fétiches, des sources d’inspiration, des livres de chevet ?

Avec mon 1er prix de Français, en 6ème, j’ai reçu « La Légende des Siècles », de Victor Hugo. « Booz endormi » m’a transportée. Mon imagination galopante a fait le reste…

Enfant, j’ai lu (presque) tous les poètes, et je me suis également plongée dans la Mythologie.

À présent mes goûts sont éclectiques : Sweig, Schmitt, Nothomb, Pennac, et Frank Zorra !

3 Présentation du dernier livre :

Thème, pages, prix, disponibilité, donnez-nous envie d’acheter votre livre ?

« Les Échos de l’Âme » est mon 2ème Recueil. En dédicace, Vital Heurtebize écrit (extrait) : « …À l’heure où le doute fond sur nous, les poèmes d’Alice HUGO sont de fortes paroles qui résonnent au plus profond de nous et réveillent nos aspirations les plus nobles ». C’est bien ainsi que je souhaitais partager ces émotions. 47 pages ; 12 euros (frais d’envoi compris).

4 Souhaitez-vous passer un message aux lecteurs ?

Que transmettez-vous au lecteur ? (événements, actualités, peine, état d’âme …)

Ma voluptueuse félicité d’avoir retrouvé mon encrier et le chant de la Muse.

5 Avez-vous une autre vie en dehors de l’écrit ?

Peut-on pénétrer dans une intimité différente ?  (choix des meubles, jardinage, bricolage, peinture, mécanique, etc…)

J’ai été comédienne pendant 15 ans, semant les mots des autres. Aujourd’hui, c’est dans mon jardin que je cueille mes pensées, et que le temps m’est revenu de les transmettre.

6 Que souhaitez-vous dire à ceux qui vont acheter votre livre ?

Qu’ils éprouvent à le lire autant d’exaltation que j’ai eu à l’écrire.

 

7 Existe-t-il une question que vous aimeriez qu’on vous pose ? Pourquoi ?

J’en ai déjà dit beaucoup, pour la ‘’sauvage’’ que je suis ! Je suis plutôt une observatrice silencieuse.

 

8 Auriez-vous un extrait de vos livres rapide à lire pour clôturer l’entretien ?

JOURNAL D’UN SOUPIRANT  (fin du poème) :

Quand soudain délivré de son incertitude,

Le corps, tirant l’esprit de sa béatitude

Se soulève et repart d’un amble conquérant,

 Car aimer c’est souffrir mais c’est être vivant.

 

Interview de Guy AMSALLEM

________________________________________________________________________

Réponses en vision globale de l’auteur.

Observation :

Ah ! Parler de l’écriture, en peu de lignes, à mon âge, est une vraie gageure ! Allons-y tout de même !

1 Présentation de l’auteur :

Je me prénomme Guy et je suis né en 1932 de l’autre côté de la Méditerranée. J’ai grandi, avec cinq frères et sœurs, dans une famille unie.

2 Comment êtes-vous venu à l’écriture ?

Dès l’adolescence, je me suis pris de passion pour le théâtre que j’ai dévoré, en totalité, dans la collection des Classiques favoris. Grâce à mes professeurs de français en seconde et première, j’ai écrit des saynètes qui ont alors été jouées.

Romantique, sentimental et rêveur, à l’instar de Musset, j’ai pondu aussi quelques poèmes.

3 Présentation du dernier livre 

Mon dernier livre : «  Pavane pour une compagne défunte », de la poésie venant du cœur à dix euros pour tout public édité par Provence-poésie .

4 Souhaitez-vous passer un message aux lecteurs ?

Passionné de Maupassant, mais paresseux de nature, j’ai opté pour l’écriture Nouvelles  parce que, dans ces récits courts, on fait l’impasse sur les grandes envolées, les foisonnantes descriptions du site ou des personnages. Dans la nouvelle, on va presto à l’essentiel et on surprend par une chute !!! Un bien vilain mot pour parler d’un dénouement.

5 Avez-vous une autre vie en dehors de l’écrit ?

J’ai abandonné à dix-huit ans mes rêves de metteur en scène pour épouser Dame Médecine. Après dix-sept années d’exercice (1960-1977) en Algérie et vingt-deux à Marseille, j’ai eu le droit en 1999 de prendre ma retraite et de me consacrer à ce que j’aimais.

Ayant rencontré une animatrice diplômée, nous avons créé, dans mon ancien cabinet, la Mel (Maison de l’Ecriture et Lecture).

J’ai alors participé à de nombreux concours en France et à l’étranger. Mme Martine Bontoux m’a incité à concourir à Aubagne en 2020. J’ai adoré l’atmosphère « soft » de l’Association Pp et la gentillesse de tous ses membres. J’ai adhéré.

6 Que souhaitez-vous dire à ceux qui vont acheter votre livre ?

Afin que mes trois enfants et huit petits-enfants ne m’oublient pas, j’ai publié neuf ouvrages (nouvelles, théâtre, SF, policier, contes et poésies).

Auriez-vous un extrait de vos poèmes rapide à lire pour clôturer l’entretien ?

Voici un très court poème tiré de : Pavane pour une compagne défunte.

C'est dans ce cimetière où croît l'herbe folâtre

Qu'au jour de la Toussaint, je viens te retrouver

Avec ces quelques fleurs dans un vase d’albâtre.

Fantôme silencieux, j’en parcours les allées

Découvrant, çà ou là, des noms que je connais.

Dans ce lieu de prière et de recueillement

Je me souviens parfois de quelques bons moments

Que le temps, il est vrai, est venu magnifier

Car  les mauvais, vois-tu, je les ai oubliés.

 

 

Interview de Marie Thérèse ARZELIER

________________________________________________________________________

Entretien avec l’auteur (création de Gaël Angélis-Aubagne)

Questions de l’entretien :

1 Présentation de l’auteur :

Pouvez-vous vous présenter en précisant votre résidence, la nature de vos écrits, vos rapports avec l’association, depuis quand écrivez-vous ?

MTA : J’habite Ensuès La Redonne, j’écris depuis toujours des polars, de la science-fiction, des pièces de théâtre. Je suis adhérente de Pp depuis septembre 2020 et j’ai participé au concours de nouvelles 2021. Mon premier livre : « l’être à l’école » est sorti en 2008.

2 Comment êtes-vous venu à l’écriture ? Quelles sont vos principales sources d’inspiration ?

Avez-vous des auteurs fétiches, des sources d’inspiration, des livres de chevet ?

MTA : Je puise mon inspiration dans la vie, les films et le théâtre. Je lis aussi bien Agatha Christie que Victor Hugo.

3 Présentation du dernier livre :Thème, pages, prix, disponibilité, donnez-nous envie d’acheter votre livre ?

MTA : « Ecole, école, quand tu nous tiens ! » 10 euros, cinquante-six pages, deux heures de théâtre environ, non vécu : désopilante rencontre avec un inspecteur autoritaire et stupide.

4 Souhaitez-vous passer un message aux lecteurs ?

Que transmettez-vous au lecteur ? (Évènements, actualités, peine, état d’âme …)

MTA : Je compte transmettre l’envie de résister aux injonctions, de vivre ses difficultés avec humour et sa profession avec passions.

5 Avez-vous une autre vie en dehors de l’écrit ? Peut-on pénétrer dans une intimité différente ? (choix des meubles, jardinage, bricolage, peinture, mécanique, etc…)

MTA : J’adore jardiner, peindre et rénover des meubles, m’occuper des animaux en détresse et dessiner.

6 Que souhaitez-vous dire à ceux qui vont acheter votre livre ?

MTA : Ils vont passer un excellent moment, rires assurés, et les enseignant vont se reconnaître dans certains caractères.

7 Existe-t-il une question que vous aimeriez qu’on vous pose ? Pourquoi ?

MTA : Quel mot peut résumer votre passion pour l’écriture ? Pour sa pluralité.

8 Auriez-vous un extrait de vos poèmes rapide à lire pour clôturer l’entretien ?

MTA : Concours : « Le courage d’écrire et de dire »

Ecrire tous les mots qui enflamment les pages,

Ou noient de leurs larmes les lignes bleues…

Crier des mots de joie, d’amour et d’espérance

Ecrire pour être lu…Dire et être entendu…

Par quoi croyez-vous donc que passe le courage ?

La pointe d’un crayon qui trace les images ?

La plume ou le stylo ? Qui dessinant l’arabesque des lettres les anime ?

L’expression d’un regard ? Un geste de la main ?

Les mots d’une chanson ? Un sentiment sublime ?

C’est le corps tout entier qui parle ce langage !

 

Partager cet article
Repost0
18 mars 2021 4 18 /03 /mars /2021 14:19
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.
99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.

99 ans : Emile MIHIERE, doyen de Provence-poésie.

99 ans à travers le covid 19 en 2021.

99 ans avec dix ans de participation dans Pp éditions.

99 ans avec 5 recueils poétiques édités par Pp tous écrits en alexandrins.

99 ans avec en 2013 un coup de chapeau à la maison de la vie associative à Aubagne.

99 ans et une participation dans le livre : Tous les chemins mènent à Aubagne avec le long poème : Aubagne.

99 ans des cîmes de l'alpinisme jusqu'aux lieux de culte, voilà le rebelle.

Voilà Emile MIHIERE dit "Milou" à l'honneur, notre doyen de l'association.

Partager cet article
Repost0
19 octobre 2020 1 19 /10 /octobre /2020 16:23
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...
Le 17 octobre...

Provence-poésie réunit trente personnes (85 en mars 2019 dans la même salle) dans la salle centrale de la MVA, dans le respect intégral des obligations de distanciation réglementaire, de masques et de couvre-feu, en spectateurs de  Il était une fois ... Jean GIONO.

Le samedi 17 octobre de 16h à 17h30, Denise BIONDO présentait en première partie une préface en mémoire de Pierre MAGNAN (La maison assassinée) connu grâce à GIONO et accolait cet hommage.

Un montage fait d'une conférence très particulière truffée de scènes de film retracées théâtralement et de lectures-spectacle dont " Le rémouleur et l'âne" tiré de REGAIN avec Guy FEUGIER, "Mes arbres" tiré de Jofroi  avec Jean-Claude COLAY et Christian TRINGA, La Demoiselle tirée de Un des Baumugnes avec Denise BIONDO et Jean-Claude COLAY, La citerne tirée de Crésus avec Alain D'AIX et Monique MORUCCI, Aurélie, femme du boulanger, d'après Jean Le Bleu, avec Dominique BAUDOUIN et Danyel CAMOIN, un extrait du "chant du monde" et un autre de"l'homme qui plantait des arbres", suivie de la chanson de Guy BEART en choeur : L'eau Vive.

Auteurs invités à la dédicace en fond de salle : Sonia KITAEFF,  Denise BIONDO, Christian TRINGA et Guy AMSALLEM (absent)

Après un tirage au sort de livres et l'entracte animée par Alain VERRIEZ, une deuxième partie à 18 heures sur le thème des disparus avec des textes et des chansons chantées par Dominique, avec la partition musicale et l'accordéon d'Alain VERRIEZ.

Parmi les chansons, mise en mémoire de Jacques BREL et DaLIDA : Il pleut sur Bruxelles, Jean FERRAT et Claude NOUGARO. Et au final, une note d'humour avec "le mari bricoleur", souvenir de Brassens.

En supplément au programme : une apparition de Willy, notre marionnette en duo avec Christian.

 

 

Article FZ

Partager cet article
Repost0
26 septembre 2020 6 26 /09 /septembre /2020 06:40
Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.
Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.
Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.
Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.
Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.
Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.
Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.

Prix Jean Di FUSCO attribué en 2020 à Guy AMSALLEM auteur du recueil PAVANE édité par Pp.

Concours interne poésie

Le prix Jean di FUSCO est attribué à Guy AMSALLEM pour son poème : Mémory.

Super acclamation ! Coupe et stylo spécial Provence-poésie, diplôme et médaille de sponsor en porte clef  et en collier.

Guy AMSALLEM vient de publier édité par Pp un recueil intitulé PAVANE.

Le prix Joseph LEVONIAN est attribué à Vincente CHASTEL pour son interprétation.

Double bravo ! Coupe de Provence -Poésie et stylo de sponsor, diplôme et médaille.

Récidiviste, Vincente gagne pour la troisième fois un prix de notre concours interne.

Félitations aux  autres candidats récompensés par un livre de l'association et quelques  petits cadeaux de sponsors :

Bravo Emilie, Hélène et Bernard !

Tous les poèmes présentés et lus par leur auteur étaient de qualité et le jury a eu du mal à choisir.

La cérémonie et la décision de jury des spectateurs ont eu lieu après l'assemblée générale le 25 septembre à 18h30 dans la salle habituelle présidée par Edouard ROSTAIN.

 

Article en cours... petite vidéo du gagnant ci-dessous

Guy AMSALLEM remercie tous ceux qui ont travaillé sur : PAVANE
Guy AMSALLEM remercie tous ceux qui ont travaillé sur : PAVANE

Guy AMSALLEM remercie tous ceux qui ont travaillé sur : PAVANE

Partager cet article
Repost0
21 septembre 2020 1 21 /09 /septembre /2020 09:04
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.
bientôt  LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.

bientôt LA FORCE DES MOTS nouveau recueil d'auteurs de Provence-poésie éditions.

La force des MOTS

Les lauréats en 2020 ne resteront pas les seuls à être édités sur un recueil de Provence-poésie ; quelques nouvelles ont été sélectionnées pour s'ajouter à celle de Denise Biondo : La force des mots dans un livre à paraître en fin d'année sous ce même titre.

La sélection :

Entre deux eaux de Sandrine LEGRAND- Etranges rencontres de Pierrette TOURNIER- Demain le sourire d'Adam CONNIELY-Mourez clefs en main de Pauline PEREIRA- Quipropos téléphoniques de Sonia KITAEFF- Jeux de Hasard de Nathalie WILLIAMS -Deuil De Patrick UGUEN- Une longue Veillée de Jorick MORA- La lettre dans tous ses états de Catherine MAUGER- Prends ma main de Marie-Paul LEROI-GOARNISSON- Noël Ailleurs de Joëlle FOIN- Une étrange découverte de Joëlle SOLARI.

 

Relecture : Joëlle SOLARI-Claudie CANU- Bernard ROYER

Mise en page et contrôle : Danyel CAMOIN

Illustrations et chapitrage : Denise BIONDO

article FZ

Partager cet article
Repost0
17 août 2020 1 17 /08 /août /2020 09:35
Danyel CAMOIN 2020 : Les griffes du Futur
Danyel CAMOIN 2020 : Les griffes du Futur
Danyel CAMOIN 2020 : Les griffes du Futur

Provence-poésie Propose un extrait tiré de ces livres :

DANYEL CAMOIN-2020

Les griffes du futur –Nouvelles fantastiques- Editions Le lys Bleu-Paris-2020

En 2000, parmi les oiseaux englués piaffant dans la marée noire et les poissons retournés, ventre offert au soleil, la nature semble vexée par les abus des pétroliers dégazant en polluant les plages, et des multinationales dont l’intérêt financier ignore l’écologie. Ces dernières contribuent à un déchaînement des éléments : de nombreuses catastrophes se produisent autour du globe et, notamment, une inondation due à une pluie inattendue bloque les automobilistes au cœur de Marseille : contraints d’abandonner leur véhicule, ils fuient par le vitrage des portières… Des blessés et des morts s‘additionnent au cœur des catastrophes…

Durant une tempête surprenante, justement, au bord du Verdon, un autobus, pris dans une avalanche de grêlons, ne peut suivre sa route… À l’intérieur, un jeune ingénieur de trente ans, séropositif, discute avec une jolie blonde aux yeux bleus, apparemment de son âge, qui prétend être sa destinée !

___________________________________________________________________________

Et si je vous contais- Contes Belle Epoque-Editions Provence-poésie 2020

…Un jour, les femmes obtiendront leur place, leur égalité, mais il faudra encore voir d’autres drames avant ! Le professeur de musique et le jeune délinquant sont deux des rares personnes assistant aux obsèques de la pauvre Eve. Pourtant, au loin, derrière un énorme tombeau, toute vêtue de noir, une épouse cache mal ses larmes qui coulent sur une joue gonflée par les hématomes.

On se demandera de quelle époque exactement j’ai pu tirer cette histoire, ce ne peut être qu’un conte noir de la belle époque chère à Zola ou à Maupassant, car bien sûr pareil traitement de dames ne saurait exister de nos jours, n’est-ce pas ?

____________________________________________________________________

Les caprices du destin- Roman en trois actes- Editions du bord du Lot -2020

Grandie, éclatante, la jeune mère attire tous les regards mais inspire un certain respect peut-être parce qu'on l'appelle encore chez les anciens : la fille du sorcier. La peur du sort jeté et de la poupée aux aiguilles existe encore à cette époque, triomphant sur le dédain offert d'habitude à une fille mère. Elle regarde encore la morte et voit sa main gauche crispée qui traîne hors de la couverture lorsque les policiers l’emportent. Elle s'approche et écarte les doigts raidis avec peine. Ses paupières clignent, une pluie incontrôlée envahit son visage devant ce qu'elle voit…

Et dans cette main brisée s'ouvre un trèfle bleu à quatre feuilles.

Les griffes du futur

 

J’ai récemment semé  quelques vers sur le vent,

En mémoire d'un grand   nuage de trente ans.

 

Le bel arbre de vie,  transformé en fantôme,

Laissait la lente mort   s’emparer de l’atome 

Quand nos vieux villages  la rage enveloppait !

Or, le risque en ce temps, aux frontières stoppait,

Se mêlant au cocon   de nos faiseurs de pluie

Jetant, pour endormir,  le sable de l’oubli !

Mais maintenant que nos  sorciers du nucléaire,

Contrôlent la fission  par intense prière,

Avec les revenus   fournis par l’addition,

Auront-ils préparé   la grande solution ?

Protège-t-on l’enfant, si, même un seul instant,

Le noyau coléreux   vient nous montrer ses dents ?

Le volatile noir   ronge notre âme humaine

Inséré dans quelques  visages de la haine !

Les sphères de vapeur, tout là-haut, s’émeuvent…

Lorsque certains oublient, d’autres ne le peuvent

L’éclatement soudain  de glandes thyroïdes

Ne convainc pourtant pas  le cœur des nimbés druides !

Les berges de l’espoir  sont des marais mouvants

D’où la situation   revient telle qu’avant…

Attendons-nous alors que s’ouvre notre terre

Pour ensevelir tous  nos vils déchets en bière ?

Là-bas, les centrales  nous sourient, elles chantent,

Ce divin paysage,  étendu, les enchante.

À cette décennie  souhaitons qu’il survive   !

Que le sombre stratus  maintenant en dérive…

Qu’il fonde dans d’autres,  devenant parodie,

Pour border gentiment  le lointain paradis.

 

Que peuvent quelques vers  en proie au mauvais temps

Pour ôter du futur  un nuage d’antan ?

 

 

poème primé en 2006 - Académie de Provence 

Danyel CAMOIN 2020 : Les griffes du Futur

Collection Frank Zorra :

Je suis né à Marseille- Enquêtes atypiques- Editions Baudelaire -relance-réédition 2020

 

En bas résille, elles pavanaient au casino, starlettes cannoises juchées sur échasses à talons et semelles doubles, peut-on encore nommer cela des escarpins ? Elles portaient en tous cas de beaux colliers autour du cou et de l'argent plein les sacs à main provenant des bijoux volés qu'elles avaient déjà revendus. Je m’étais présenté à elles, humblement, admirateur au regard plongeant qui creuse les décolletés jusqu'à l'extrême sans honte. Le travail ne m’a jamais fait peur et les yeux sont faits pour voir, non ? Il ne me manquait que le monocle des vieux vicieux qui rend la chose plus noble et la classe d’Aldo Maccionne mais il est vrai que j’étais encore jeune à l’époque.

« -Zorra, je m’appelle Frank Zorra, comme Zorro mais avec un a… pour vous servir ! »

Et oui, servir ! Cela leur laissait sans doute penser qu’elles pouvaient m’utiliser comme un kleenex ou pire encore, et cette présentation typique les a bien fait rigoler, franchement, sans retenue, d’un gloussement qui contrastait avec leurs trop belles manières.

Partager cet article
Repost0
25 juillet 2020 6 25 /07 /juillet /2020 14:41
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.
Dix ans du concours  101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.

Dix ans du concours 101 nouvelles reçues. Vue sur les concours antérieurs.

101 nouvelles réceptionnées pour La fête des mots

avec la présence d'un ami Belge et d'un ami  Tunisien, de deux jeunes de moins de dix-huit ans.

Combien pour 2021 ?

A l'occasion de l'édition prochaine du livre de Danyel CAMOIN ( Les caprices du destin) et après l'édition de  celui de Joëlle SOLARI (le jeu du destin)

A la demande de certains candidats ou adhérents d'avoir un thème plus précis, Provence-poésie ajoute cette année au concours un troisième thème : le hasard et le destin.

Ce sera le titre du concours 2021 et nous vous invitons à participer activement ; pour aider les auteurs prolifiques, cette année les nouvelles supplémentaires  ne seront pas taxées ; un seul paiement l'inscription à 10 euros suivant le principe habituel (gratuit pour les jeunes et les adhérents).

A vos plumes !

 

Article Fz

10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.
10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.

10 ans de concours : 10 recueils de nouvelles des lauréats.

Le règlement est à sa place dans la page de base habituelle du blog mais en voici un exemplaire ci-dessous pour les gens pressés :

 

Logo PP (9)           CONCOURS DE NOUVELLES

  des auteurs en Pays d’Aubagne

 

« Le hasard et le destin »

11 ans de concours

 

Du 5 septembre 2020 au 5 janvier 2021

Le concours reste ouvert à toute personne de plus de 12 ans de langue française sans distinction de distance ou de frontière. Les membres du bureau de l’association et du jury sont exclus du concours.

 

Article 1 : participation au concours

 

L'envoi complet doit être fait par voie postale (le cachet de la poste faisant foi) : joindre deux enveloppes timbrées portant l'adresse du candidat, 6 exemplaires de la nouvelle et une fiche contenant autorisation d’utilisation et de publication portant le titre de celle-ci puis les…nom, adresse, téléphone et e-mail du candidat… et impérativement la signature avec une autorisation parentale pour les moins de 18 ans.

Cet envoi doit s’accompagner d’un fichier informatique Word.doc sur CD ou adressé par mail à pp.editions@yahoo.fr. L’association peut refuser tout dossier incomplet sans préavis.

Les envois en recommandé ne seront pas acceptés. L'ensemble devra être adressé : Association Provence-poésie, concours, maison de la vie associative, 140 allée Robert Govi  Les Défensions  13400 Aubagne. Aucun texte ne sera rendu.

 

Article 2 : présentation de la nouvelle

 

La nouvelle ne devra pas dépasser quatre pages uniquement recto A4. Elle sera anonyme et rédigée très lisible en Times 12 ou Arial 11, en justifié avec marge 2 minimum des deux côtés. (Il n'est pas nécessaire de sauter de ligne). Lui donner un titre différent de celui du concours (Le hasard et le destin) et indiquer le thème choisi en haut de page (1, 2 ou 3). Les pages des nouvelles envoyées devront être agrafées et numérotées.

 

Article 3 : particularités et thèmes de la nouvelle

 

La nouvelle se concrétise par sa brièveté, sa concision, son nombre restreint de personnages, avec si possible une fin surprenante à la manière de Maupassant (La Parure). Elle accepte la prose poétique mais exclut le poème, le portrait, le reportage, la chronique, le journal intime et le conte de fées. Tout texte raciste, ordurier, politique, etc... sera aussi refusé.

Pour thème, vous pouvez choisir entre les possibilités suivantes :

1/ Thème fantastique : Maupassant avait écrit : la réalité implacable me conduirait au suicide si le rêve ne me permettait d’attendre… Partant de là, mais évitant la facilité du rêve, adressez-nous une nouvelle fantastique qui permette d’échapper à notre réalité d’aujourd’hui.

2/ Thème libre : Laissez aller votre imagination de manière à nous surprendre en toute liberté (nous récompenserons en priorité l’originalité et la surprise).

3/ Thème de l'année : Le hasard et le destin (l'un ou l'autreou les deux ensemble)

 

Article 4 : réglementation générale

 

Le concours est gratuit pour les  adhérents, les étrangers francophones et les moins de dix-huit ans, plus les auteurs qui envoient plusieurs nouvelles à partir de la deuxième. Pour les autres, inscription au concours obligatoire : 10 euros. Aucune limite au nombre de nouvelles. Tout chèque ou virement doit être établi à l’ordre de Provence-poésie.

 

Article 5 : récompense prévue

 

Dix lauréats se verront offrir un recueil édité comprenant les dix nouvelles primées, un diplôme, une médaille pendentif et une coupe ou trophée (Des exemplaires supplémentaires du recueil peuvent être commandés par les participants s’ils se signalent avant la remise de prix )

Au-dessous d’une certaine moyenne, les gagnants n’auront qu’une mention d’honneur. La meilleure nouvelle obtiendra le grand prix de la ville d’Aubagne avec un chèque de 300 euros et un bon d’achat de 50 euros dans le catalogue de Pp. La seconde, un chèque de 150 euros et un bon de 20 euros dans le catalogue Pp. Cela en plus des trophées qu’ont les autres. Ces deux lauréats ne pourront représenter le concours durant une année mais ils pourront présenter le concours interne de l’association ou faire partie du jury.

La remise des prix aura lieu dans le courant du mois de mars qui suit le concours. Les lauréats seront prévenus auparavant et devront être présents ou représentés par une personne, hors jury et lauréats, pour pouvoir recevoir leur prix.

 

 

Le jury sera composé d'écrivains et de personnalités indépendantes qui classeront les dix nouvelles sélectionnées : la décision du jury et le règlement du concours sont sans appel, tout participant devra les accepter sans réserve : renseignements complémentaires au 04 42 03 31 26.

Le jury final désigné devra noter les nouvelles sélectionnées entre 10 et 20.

 

Danyel Camoin, auteur, interprète et conférencier, président de l'association

Denise Biondo, auteur et présentatrice de lectures-spectacles, vice-présidente

Jean-Claude Colay, auteur, poète et secrétaire de l’association.

Joëlle Solari, auteur et romancière, relectrice de l’association.

Fait pour le 5 septembre 2020

 

                          Association Provence-poésie éditions

                             « Concours et collection des auteurs en pays d’Aubagne »

                                       Maison de la vie associative –Les Défensions

                                         140 Allée Robert Govi 13400 AUBAGNE

                                                   Mail : pp.editions@yahoo.fr

                                                   www.provence-poesie.info

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de PP éditions
  • : Présentation de nouvelles, poèmes et livres de Provence-Poésie avec ses auteurs attitrés : Denise BIONDO, Frank ZORRA, Danyel CAMOIN, Emile MIHIERE, Joëlle SOLARI... Infos sur les lectures-spectacles et les autres activités avec collège ou maison de retraite...
  • Contact

Recherche

Liens